6 ans… Oui, oui 6 ans sur la route et des centaines de rencontres gravés dans nos coeurs…


Le plus important dans cette merveilleuse aventure sont les rencontres faites un peu partout dans le monde… Voici 11 des plus marquantes… Merci la vie de mettre sur notre chemin des êtres aussi exceptionnels.

États-Unis Anja et Sanford 2013

Lorsque nous étions à Yucca Valley, en Californie, nous avions loué une petite maison derrière celle des propriétaires, pour une durée de 6 semaines. Il est évident qu’en 6 semaines, nous avons eu le temps de créer de bons liens. Après ces moments passés ensemble et plusieurs excellents soupers, nous quittons leur demeure avec le sentiment que c’est le début d’une nouvelle amitié. Six mois plus tard (2014), lors de notre séjour à Istanbul, en Turquie, nous avons eu le plaisir de recroiser nos chemins autour d’une bonne table. C’est pendant ce souper que nous avons appris, que suite à notre passage, Anja et Sanford, inspirés par notre histoire, ont décidé de croquer dans la vie et d’accomplir un de leur plus grand rêve, partir vivre en Espagne. Ce souper, qui se voulait un passage vers leur nouvelle vie fut des plus agréables. Vous comprendrez bien tout le plaisir que nous avons eu à les revoir, pour une troisième fois, lors de notre séjour en Espagne en (2015). Comme quoi, une simple location peut vous mener beaucoup plus loin que vous ne le pensez.

Cambodge Mr. Ben 2014

Arrivés au Cambodge, le chauffeur de notre hôtel nous attend, nous ne le savions pas encore à ce moment… mais il deviendra un ami pour la vie. Les temples d’Angkor sont immenses, nous prenons donc la passe de trois jours pour en faire le tour avec notre chauffeur de tuktuk, Mr. Ben (tuktuk : fusion entre une moto-voiture-vélo-charette ), le même qui est venu nous chercher à l’aéroport. Le fait de visiter tous ces temples avec lui, nous a permis de les apprécier davantage et à leur juste valeur. Des temples d’une beauté sans mot.

Mr. Ben fait partie des rencontres que l’on oubliera jamais. Nous avons utilisé ses services durant nos 10 jours au Cambodge. Un garçon plein d’énergie avec qui on s’est entendu très bien. Un jour, je lui demande où je pourrais apprendre à faire du prahok-kti (recette cambodgienne à base de pâte de poisson et porc), il me répond spontanément que lui et sa femme savent le préparer et que ça lui ferait plaisir de me l’enseigner. Je suis aux anges. Le lendemain, on part au marché pour acheter les produits nécessaires. Il y a des mouches sur la viande comme je n’en ai jamais vu. Ensuite, on arrive dans son humble demeure, une pièce séparée en deux avec un meuble, et ce, pour 4 personnes. Évidemment, on cuisine à l’extérieur. On se sent extrêmement privilégié qu’ils nous reçoivent ainsi. Sa femme, qui ne parle que le chinois et le cambodgien, m’explique à l’aide de mimes ce que je dois faire. Ce fut une de mes plus belles journées de tout notre périple. Depuis ce temps, notre cher Mr. Ben suit nos aventures à travers facebook.

Bali Kadek 2014

Nous avions loué une superbe maison dans les rizières en banlieue de Ubud pour un mois. Cette maison se trouvait sur un terrain occupé par une dizaine d’autres maisons. Ces résidences sont gérées par une super équipe de Balinais. Voici l’adresse du site, si vous avez envie de vivre dans un environnement extraordinaire : T-House, je vous le conseille.  Un lieu magique où nous avons quand même eu besoin de s’adapter. Nous habituer à toutes ces petites bibites qui nous accompagnaient, car la maison était entièrement extérieure. Des fourmis à la tonne, les araignées gigantesques, un lézard super sympa que nous avons baptisé Gerry,  plusieurs escargots, etc… Mais quel charme que cette maison.

Les maisons balinaises sont, la plupart du temps, accompagnées de la femme de ménage… Pour moi, le concept d’avoir quelqu’un tous les jours qui vient faire mon petit déjeuner et mon ménage me rend mal à l’aise, j’ai disons plus envie de m’en faire une amie 😉 Kadek deviendra donc une copine avec qui j’aurai le privilège de partager plusieurs moments.

Nous avons eu la chance, ma famille et moi, d’être invités à la cérémonie d’ouverture du Galungan. Magnifique de les voir, une énergie positive et d’une telle grandeur d’âme. J’en ai encore des frissons.

Le jour avant le début des cérémonies, toutes les familles balinaises se procurent un porc et le sacrifie (vous devriez entendre les cris durant cette journée, ouf!) pour ensuite le cuisiner, rien n’est perdu. Ma copine Kadek m’invite à venir cuisiner avec eux. À 5 h du matin, je suis prête. À mon grand étonnement, ils sont déjà bien avancés, finalement j’apprends qu’ils ont commencé vers 3h. Il y a de la bouffe partout, surtout par terre, disons qu’il n’ont pas les mêmes critères d’hygiène que nous ;). Toute la famille est très affairée, et toutes les parties du dit cochon sont en train de se faire transformer. Je regarde, on me fait faire quelques petites tâches, je suis heureuse. Je me promenais d’une recette à l’autre pour comprendre et analyser un peu leurs techniques, quand le papa de Kadek me demande de goûter son mélange… J’avais bien vu qu’il mélangeait de la papaye et une masse très très rouge et encore chaude, j’avais compris que c’était le sang du cochon, mais je croyais bien qu’il y aurait une certaine cuisson… Mais non. Je me suis donc retrouvée en train de manger une salade de papaye au sang frais (encore chaud) de cochon. Pas mauvais du tout, mais ma tête était un peu confuse. À la fin de notre périple culinaire, il m’offre un sac rempli de cette nourriture pour ma famille et moi. Je sais très bien que l’estomac fragile de mon mari ne pourrait survivre à ces délices, et impossible pour moi de tout manger. Nous avons donc offert le reste à un itinérant, vous auriez du lui voir les yeux, c’est comme si nous lui avions donné 1 000$.

La famille de Kadek m’a aussi permise de passer plusieurs heures à la fabrication des offrandes. Il faut comprendre qu’ici, les Balinais sont un peuple qui font des offrandes pour tout et tout le temps. Ce fut un moment magnifique.

Je vous explique :  le contenant est fait de feuilles de bananier et représente notre monde. Ensuite, on pose au fond des petits morceaux de feuille, qui représentent les villes et les villages, et tout ce qui vit, les arbres, les fleurs et les animaux… S’y ajoute des fleurs de plusieurs couleurs pour imager les humains avec toutes leurs différences, de nationalités, de religions, etc. Finalement, pour clore l’offrande, on y dépose un brin d’herbe vert qui représente une seule et unique force. Cette force peut porter le nom qui nous convient, mais que tout le monde comprend quand nous disons Dieu… On peut aussi y rajouter du riz, de l’encens ou même une pièce de monnaie, tout dépend de notre besoin.

Turquie et Grèce Marios et Aspa et son père… 2014

À notre arrivée à l’auberge dans la ville de Pergama en Turquie, nous faisons la magnifique rencontre d’un couple grec venu, eux aussi, pour faire la visite de ce lieu fascinant. Nous venons de nous faire des amis pour la vie, dès le début, ils sont sympathiques et intéressants. Elle est passionnée d’histoire gréco-romaine, nous avons donc notre guide privé durant notre visite de l’acropole, merci Aspa. On prend un funiculaire pour se rendre jusqu’au sommet, la vue est splendide. Le théâtre, entre autres, est très impressionnant, on fait même le fameux test de son, un en bas qui parle normalement et les autres en haut qui écoute, incroyable on entend tout et cela sans amplification. Au guichet lors de l’entrée, l’homme un peu confus (sur notre groupe) pense que Marios est le fils de Richard… Immédiatement, il devient le «Bro» de Rafi et ce pour la vie 😉

Ouf! Toute une aventure pour arriver à Athènes. Nous avions déjà prévu nous y rendre avant de connaître nos amis. Alors, ils nous ont invité à passer la journée avec eux. On se lève à 5h du matin pour prendre l’avion de Antalya (Turquie) jusqu’à Istanbul pour attraper notre vol de correspondance vers Athènes. C’est la course folle à l’aéroport d’Istanbul, car notre vol était en retard. Mais, heureusement, l’avion nous a attendu car plusieurs passagers du premier vol avaient la même destination. Arrivés à Athènes, nos amis, nous accueillent à bras ouverts. Aspa passe la journée avec nous pour nous faire visiter la ville, ensuite vers 19h, nous rejoignons Marios à son bar (il est le proprio d’un resto bar génial, Barley Cargo, pour bien boire et manger. Un moment magique pour Rafi… Notre cher Marios demande à un de ses employés de donner du travail à Rafi… C’est trop mignon de le voir, si fier, apporter les bières au table, on dirait qu’il transporte le graal. À la toute fin, Marios lui donnera même une paye, TROP heureux notre coco se sent comme un grand. De retour chez eux vers 23h, juste le temps de discuter un peu et nous devons repartir prendre à nouveau l’avion à 5h du matin. Direction Mykonos… Je ne vous dis pas la fatigue quand nous sommes arrivés…

Une dizaine de jours plus tard, lors de notre passage en Crête, nous passerons une très belle journée avec le père de Aspa (notre amie athénienne). Son papa ne parle ni anglais, ni français, un vrai personnage. Il nous fait visiter son village, nous amène chez lui pour nous faire goûter à son huile, ses olives et surtout son alcool maison, Houlala! Ça cogne fort.

Inde x2 Vivek et sa femme 😉 2015

Un autre moment magique, à Amritsar, en Inde. Nous louons une chambre chez l’habitant. Après cinq minutes avec Vivek et sa femme, nous avons une forte impression de faire partie de la famille, comme si nous nous connaissions depuis toujours. Comme sa femme est une excellente cuisinière, autant passionnée que je peux l’être de la cuisine du monde, je passe la plupart de mon temps avec elle aux chaudrons, afin d’apprendre les secrets, qu’elle maitrise parfaitement, de la cuisine indienne. En échange de ces nombreux repas, je lui propose de partager une facette des mes connaissances. Ayant envie d’apprendre à cuisiner autre chose que de l’indien et faire plaisir à son mari qui raffole de l’italien, je lui crée un menu méditerranéen.

N’étant pas du tout excessive, huhum, je m’embarque dans la préparation de trois différentes bruschettas, du poulet au pesto maison (demande spéciale de Vivek), des boulettes de viande, une salade de légumes grillés, des pâtes et pour dessert un parfait à la lime… Ils invitent, pour l’évènement, plusieurs bons amis afin de partager notre festin. Un moment magique et inattendu, nourrir une dizaine de personnes, avec une cuisine italienne, dans une maison indienne, le tout fait par une québécoise, j’adore!

Nous sommes encore en contact avec Vivek qui suit nos aventures et commente régulièrement 😉

Inde Sandeep 2015 et 2018

Lors de notre visite du Temple d’Or à Amritsar. À l’entrée, nous avons fait la rencontre d’un jeune Sikh super sympathique qui apprenait le français dans le but de venir au Canada… Oui, oui c’est vrai. Au début, il nous a approchés en demandant d’où nous venions. Et lorsque nous lui avons répondu le Québec, c’est là qu’il nous dit qu’il apprenait le français pour aller étudier au Canada. On trouvait qu’il en mettait un peu trop et que ça sentait l’arnaque, en plus il ne connaissait pas beaucoup de mots français… Mais après seulement quelques minutes, son énergie et son regard tendre nous ont convaincu.

On a donc eu droit à une visite guidée de tous les petits recoins où nous ne serions jamais allés sans lui. Il nous a même fait entrer dans les cuisines, complètement hallucinantes. C’est qu’ils servent plus de 100 000 repas par jour ici . Des donateurs fournissent les moyens, des bénévoles assurent la préparation et la vaisselle. Ici pas de gaspillage, tu te dois de manger tout ce qu’il y a dans ton assiette.

Depuis devenu notre ami Facebook, il nous avait écrit pour nous informer qu’il vivait maintenant à Toronto et que si nous venions dans la région, de le contacter. En 2018, on se donne rendez-vous dans un parc, on passe une bonne partie de la journée à discuter de sa nouvelle vie et de nos voyages. Un beau partage de visions, un jeune homme très intéressant, qui veut beaucoup, on lui souhaite de réaliser tous ses rêves.

France Bob Turner 2015

J’ai hésité à partager cette rencontre, mais elle fait définitivement partie de nos plus marquantes…

Comme à plusieurs reprises, il nous arrive dans certains pays de louer une maison pour un mois. Ici aussi, l’endroit est magnifique, tout près de Cordes-sur-Ciel dans le Tarn, au sud de la France… Nos hôtes sont fort sympathiques. La dame (Kathy) doit retourner en Angleterre pour raisons familiales. Bob restant seul, vient prendre l’apéro à plusieurs reprises avec nous. Durant notre mois, une belle amitié s’est tissée.

Nous aimons tous les bonnes bouffes et le bon vin… Un match parfait…

En 2016, nous sommes au Japon. Nos plans sont : Japon – Taiwan – Philippines – Australie – Nouvelle-Zélande – etc…

Et là, Bob avec qui nous n’avons pas eu de nouvelles depuis plus d’un an, nous contacte sur Facebook, il veut faire un Skype…

On se donne rendez-vous le lendemain. Il y a quand même un décalage entre France et Japon, et pourquoi veut-il faire un Skype ???

Le lendemain, il nous explique son projet… Il vient tout juste d’hériter (sa maman) et il a fait l’acquisition d’un magnifique et très grand bâtiment centenaire (dans la région de Cordes-sur-Ciel) et veut le convertir en restaurant…. Voilà la raison de son appel : il me veut Moi comme chef dans son nouveau resto…. Heuuuu WOW! Mais, cela implique plusieurs changements…

Je lui demande un 24h de réflexion… Une opportunité comme ça ne se présente pas souvent 😉 Ce n’est pas pour l’argent, mais le défi m’emballe. Je lui propose de venir un an, le temps de bien «roder» l’endroit et de partager mes recettes…

En s’informant, on comprend vite que nous devons revenir au Québec pour faire toute la paperasse… Nous terminerons notre périple au Japon (3 mois), on raccourcira à 10 jours notre voyage à Taïwan et nous prendrons un avion de Taipei pour Montréal.

Là, je vous évite plusieurs paragraphes… En bref, c’est VRAIMENT très compliqué d’avoir tous les papiers, plusieurs étapes sont à faire, dont prouver que personne ne peut faire ce que je vais faire… Comme s’il n’y avait pas de chef en France… 😛

Plusieurs mois s’écoulent (je commence à avoir la bougeotte), Bob nous contacte régulièrement un peu désespéré (papiers, matériaux, travaux, mais surtout séparation de sa femme…) On le sent un peu stressé…

Presque 6 mois plus tard, Bob nous contacte, pour nous informer que rien ne va plus… On lui répond qu’il n’y a pas de problème, que nous repartirons «On the road» et que quand tout ira mieux, qu’il sera prêt, nous reviendrons, pas de problème mon Bob.

Le lendemain matin (une amie commune) m’écrit pour me demander si j’ai vu le message sur la page Facebook de Bob (heu non, je dormais 😉 On a quand même 7 heures de différence… Elle me dit : « Je suis inquiète, va voir… »

Et c’est là que l’on apprendra le pire, notre cher Bob s’est enlevé la vie…

Un geste de désespoir, nous sommes triste et sans mot…

La semaine suivante, nous sommes dans l’avion direction Pérou…

Japon x2 Iwao et Karen 2016

Nous avons pris la décision, dans notre suite de voyage, d’incorporer Workaway. En plus de faire un grand bien dans notre budget, il nous permet de rencontrer des gens magnifiques, nous faire sentir utile et par le fait même montrer à Rafi (notre garçon de 15 ans) que la vie n’est pas juste constituée de voyages et de visites de musées, il faut aussi mettre la main à la pâte.

Notre première expérience fut géniale. Notre hôte Iwao, un homme avec la main sur le cœur, et un désir incroyable de toujours apprendre, même de ses vénérables 75 ans de vie bien remplie… Son charmant petit restaurant:  « Le Cafe Seven Islands » nous offre logis (très rustique, mais on s’organise avec peu) et trois repas par jour (je m’occupe de ça).

En échange, je passe le plus clair de mon temps dans la cuisine. (Ha! que je suis triste :P) Pour donner un coup de main à Iwao et/ou pour faire les repas des autres volontaires (nous sommes 6 ou 7 au total). Richard, lui, fera son sport national…. La vaisselle… Hihihihi!

Durant notre séjour, nous serons accompagnés d’un couple de français, une mexicaine (Karen) super charmante, qui viendra nous revoir à Hiroshima pour trois jours, nous aurons aussi la chance de rencontrer une autre charmante française avec qui je me lierai très facilement d’amitié et de l’exceptionnel Iwao.

Nous sommes heureux d’arriver à Hiroshima, notre copine Karen vient nous y rejoindre pour trois jours. On fera donc la visite de la ville, à vélo et en tram, en sa compagnie.

2019 Nous retrouverons notre copine dans sa ville natale : Mexico, la vie est belle 😉

États-Unis La famille VerMerris 2018

Entre Détroit et Chicago, nous avons eu la chance de vivre une très belle aventure (surtout mes hommes). Je vous explique : après quelques jours sans internet (nous n’avions pas encore notre téléphone américain), on décide d’aller faire un petit tour dans un café internet, pour se mettre un peu à jour ;). C’est là que je découvre un courriel d’urgence, d’une amie, celle pour qui je fais les salons des métiers d’art (Diane Balit), la pauvre a une très grande douleur aux hanches et ne pourra malheureusement pas faire son show de gros à Orlando. Elle me demande donc si je peux m’y rendre pour la dépanner (le départ est dans 3 jours…) Heuuuuuu! C’était comme disons pas trop prévu. Nous sommes présentement dans un stationnement d’un musée Amish à Shipshawana en Indiana.

Mon premier réflexe est de me demander : qu’est-ce que je vais bien faire avec mes hommes… Si j’accepte, je partirais 5 jours. Ça fait bizarre, je sais bien que mon homme a 65 ans et qu’il est très débrouillard, mais c’est comme moi l’organisatrice en chef et depuis notre départ, on bouge beaucoup et on décide le matin même où on va dormir et souvent pour une seule nuit. Je ne veux pas lui donner toute cette charge… Je, ON doit donc trouver un petit nid (parking) où ils pourront m’attendre durant mon séjour à Orlando…

Et c’est là que, encore une fois notre bonne étoile arrive.  Dans le magnifique stationnement Amish (pour vrai c’est pas si mal), une autre famille, avec un autobus scolaire aménagé (juste magnifique), à qui nous avions parlé quelques minutes le jour avant, vraiment que quelques minutes, mais assez pour avoir un coup de cœur, des gens extras avec trois beaux enfants.

Vous me voyez venir… J’ai toujours ma phrase : « Si on ne demande rien, on a rien… »

On se dirige vers la petite famille (la veille on s’était donné un rendez-vous 5 à 7 petit verre de vin), je mijote comment faire ma grande demande…

Le tout se fait finalement très bien, quand la maman me demande comment a été notre journée… je déballe : « Le café internet, la nouvelle de ma copine, le besoin de placer mes hommes, ha oui dites-moi donc, avez-vous un grand stationnement? ». Je leur propose même d’arriver deux jours avant mon départ pour que je puisse leur faire de bonnes bouffes. Yes! Ils acceptent, on est tous vraiment heureux. Rafi est déjà super pote avec le plus grand (15 ans), moi je me sens bien, je sais qu’ils vont être biens, et Rick est lui aussi très heureux de cette organisation…

Une semaine formidable s’en est découlée, des amis chers nous avons trouvés, un beau cadeau de la vie d’avoir eu cette famille extraordinaire sur notre passage. Une famille de cœur, on vous aime, on pense souvent à vous et on espère sincèrement vous revoir sur notre parcours. Merci, merci, merci.

2019 Nos cher amis viendront à Montréal en même temps que nous, incroyable. Je leur ai trouvé une place pour stationner le bus durant leur séjour (c’est la moindre des chose), nous aurons donc la possibilité de les revoir, mais cette fois dans ma ville 😉

États-Unis, Baja California 2019… Les frères (Carl et Joël)

Quelques mois auparavant (4 mois), nous avons fait la connaissance de deux frères, en Oregon, dans un stationnement où nous passions la nuit. Deux frères du Québec qui, eux aussi, étaient en direction du Mexique en VR. Le contact se fait très facilement (ça fait du bien de parler le dialecte québecois). Un souper improvisé dans notre VR et VLAN une nouvelle amitié… Par la suite, les deux jeunes hommes viendront faire leur tour à notre maison de La Paz et nous irons passer 3 jours avec eux sur la merveilleuse plage de San Pedrito… Un vrai plaisir, feu sur la plage, jeux de société (ils aiment ça autant que nous, ça c’est rare), plaisir dans les vagues (juste à coté des baleines et des raies), parties de pétanques, le tout bien arrosé (ça aussi ils aiment ça autant que moi). Des bonnes bouffes, je vous l’ai dit, le bonheur…

Je suis certaine que nous prendrons le temps de souper bien arrosé lors de notre séjour au mois de juillet au Québec… À plus les boys.

Baja California Alex et Pascale 2019

Un couple suisse qui, comme nous, utilise souvent iOverlander pour trouver un endroit où dormir… On en est venue à la conclusion que nous aimions le même style d’endroit 😉 Première rencontre à la PLAGE BAHÍA DE LOS ÁNGELES, où on se retrouvera à prendre un petit verre et avoir quelques belles discussions… Deuxième rencontre, LAGUNA OJO DE LIEBRE, on décide de se faire un 5 à 7 qui finira par un souper… On sent l’amitié qui commence 😉 Troisième rencontre, MULEGÉ, où on partagerons souper et le spectacle incroyable de l’éclipse lunaire… Quatrième rencontre, on pourrait croire que l’on se suit… LORETO, on s’organise une sortie en mer qui finalement ne fonctionnera pas (trop de vent), alors souper et discussions sont au rendez-vous… Cinquième, Sixième et Septième fois, ok là c’était vraiment organisé… Ils sont venus profiter de notre maison de La Paz, d’autre bons repas et rigolades… Mais aussi une expédition pour nager avec les requins baleine…

Deux mois plus tard (ils ont fait, Guatemala et Belize) de retour vers les États-Unis avant de repartir en Suisse, on arrive à se donner rendez-vous pour une dernière fois (au Mexique) dans la belle ville de Guanajuato où nous passerons deux jours… Merci les amis, toujours un plaisir d’être en votre compagnie. Vous faites maintenant partie de la famille, comme dit tendrement Rafi.

Sans oublier Mélissa Ducharme et sa famille (www.zenroots.com) avec qui nous avons passé quelques belles journées à Phoenix. Marty, mon ami virtuel qui a fabriqué un magnifique camion de bois pour mon petit-fils (Voyageurs du Mexique 😎 Échange d’Infos, Trucs & Conseils). Ludovic Arnoux et sa famille avec qui nous avons partagé de bons moments en Inde. Francine Doré, rencontré lors de notre séjour en Arizona et une autre fois à Bali (une vrai mère pour moi). Andréa Garcia, notre serveuse au resto (La Paz) devenue notre prof d’espagnol. Julie Desgagnés (Les Bizoulis) avec qui nous avons passé un agréable moment dans sa maison au Costa Rica. Masaharu Kubota qui nous a logé 1 mois à Tokyo. Manuela et Lahcen , belle rencontre au Maroc et par la suite dans votre demeure à Montréal. Stéphanie Angi à Venise, le temps de quelques discussions. Paul Gubernachuk, impossible de t’oublier, à Istanbul et en Cappadoce 😉 Toutes la gang de (HO Rites de passage), que de moments forts partagés. An Claes et sa famille au Pérou, Rafi très heureux d’avoir des copains. Fiona O’Connor et sa belle famille, de beaux moments avec les enfants en Irlande. Faruk Gezer en Turquie qui nous fera découvrir une partie de son pays. Lise Coulaud et son copain, belle rencontre de gens passionnés(Disfrute La Naturaleza). Michael Pinatton qui m’a (interviewé) par Skype quand il habitait en Afrique et que nous avons rencontré en personne à Guanajuato au Mexique. Claire Dufour, brièvement rencontré en Turquie. Olya Yakimova et son copain le temps d’une baignade et d’un souper bien arrosé à La Paz. Lisa Hamm-Greenawalt et sa famille, le temps d’un cours de cuisine indienne donné à son fils au Mexique. Fanny Hébert, le temps d’un souper à Phoenix (vous bougez trop vite pour nous 😉 ) (http://neverathome.fr/). Tony Loro qui nous a gentiment laissé sa hutte à la Baja. Sandrine Sntl qui par la force des rencontres on passera de très bons moments en Inde. Stéphanie Bellenger et sa belle fille, rencontré au Costa Rica, le temps de belles discussions. Ann-Laure Salord avec qui j’ai beaucoup trop bu et beaucoup trop dansé en France. Rosa Rojas avec qui j’ai travaillé à l’école au Pérou, je te lève mon chapeau, pas facile. Linda Nadeau rencontré dans l’avion et qui est une de mes plus grandes fans 😉 Régine Onya et Wilfried avec qui la journée passa à toute vitesse, juste hâte à la prochaine rencontre…(La Petite Compagnie On The Road). Yongyut qui nous a fait découvrir la région de Chiang Mai en Thaïlande. Marshelia Blackburn et Larry Stracke chez qui nous avons logé un mois et avons partagé plusieurs bons moments dont Noël et le jour de l’an… Daniel et Johane, qui à cause et malgré eux… Ils sont un peu la raison de notre nouveau mode de vie (Cabinas Au Coeur du Soleil, Playa Zancudo, Costa Rica). Hugo Cantellops, rencontré dans un bar au Costa Rica et plusieurs années plus tard on se retrouve à prendre le repas dans sa maison du Costa et faire de la plongée. Clare Wood et sa belle famille, avec qui Rafi apprendra sa base d’anglais à Bali. Marc Escorihuela qui a gentiment continué un de mes tattoos (Marc Escorihuela). Donatien André et Pauline Audion, que nous avons vu 3 fois au Pérou. Albert Cho, rencontré au Japon et qui nous a fait découvrir sa ville, Taipei par la suite. Lisa Marie, cette canadienne qui nous a cuisiné des plats fantastiques lors de notre croisière en Grèce. Kristi et Myles que nous avons rencontrés à Bali et qui nous ont ensuite logé dans leur maison à Vancouver, merci les amis. Kelley Keogh, avec qui les liens de confiance sont venus instantanément, merci pour tout. Martine Asselin et sa belle famille, le temps d’une belle journée bien remplie à Tulum (http://familletrotteuse.com/). Alex Hua, une chance que tu étais là pour me faire la traduction durant notre cours de Udon au Japon. Viajar Bravo, rencontré dans un stationnement et finir la soirée avec un bon souper (https://share.garmin.com/viajarbravo). Andy Quispe à qui on a donné des cours d’anglais (de base) au Pérou. Liane Buelens, rencontrée à quelques reprise au Pérou (le monde est petit). Ida, mon chauffeur à Bali en 2011 et en 2014 qui m’a fait une demande en mariage 😉 . Gaurav Sharma, Lakshmi Ravada et Mrinal Kumar le temps d’un repas à Kochi. Catherine Gautier et ses amis rencontrés deux fois dans des avions et assis juste derrière nous, le hasard… La belle Mélissa Pistidda, rencontré à Cordes-sur-Ciel, de beaux moment en ta compagnie. Lise Lacaille et René, j’ai pas d’autre mot que MERCI. Sonal Sood qui nous a offert un lift en Inde quand nous étions désespérés. Tamir Elazar et Eva Luengo, c’est beau de voir une jeunesse aussi allumé. Rosa Pires avec qui j’ai passé de beaux moments à Bali. Andrew Mason, qui nous a montré à tirer avec un fusil au Montana. Dominic Cathey le temps d’un souper à Oakland, merci pour le bel appartement. William Magruder, notre premier Airbnb en Louisiane, merci pour ta générosité. Luciane Baldo, une belle rencontre sur le bateau dans la baie d’Ha Long. Luis Jhong, j’ai encore mal à la tête quand je pense à notre soirée. Eric le Gac le temps d’une belle soirée dans un vignoble en France. Morgane KD, encore une fois le hasard nous mettra à deux reprises en contact. Sans oublier Babeth Laborde et sa famille rencontrés un soir à Bali, un coup de cœur, on se reverra par la suite dans ton pays, dans ta ville à Biarritz et une autre fois chez nous au Québec, le temps d’un repas, on se reverra j’en suis certaine.

Et les centaines d’autres avec qui nous avons passé un peu, beaucoup de temps et qui nous rappelle pourquoi notre vie de nomade est si merveilleuse.


Catégories :Amérique, Asie, Canada, Europe, Mexique

2 commentaires

  1. Toujours tellement inspirant de te lire. Je vous souhaite encore de nombreuses années d’un vie ouverte, riche et pétillante! xxx Martine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :