Le nord de l’Inde et sa neige… Hihihi!


Shimla

Encore une fois, on se fait surprendre par la grandeur de cette ville. Je ne sais pas trop pourquoi, mais avant d’y arriver, nous croyions venir dans un petit village de montagne… Ça n’existe pas en Inde le mot PETIT village. 

Plus de 100 000 habitants…

Sans le savoir, je nous avais loué un appartement, croyant que c’était une grande chambre… Belle surprise. Cet appartement se trouve dans un immense manoir, avec plus de vingt chambres, où vivent la famille et leurs employés. Les déjeuners sont gargantuesques, les soupers aussi d’ailleurs. En Inde, c’est bien le seul pays où il nous coute moins cher de ne pas se faire à manger… Le matin, ce sont les singes sur le toit qui nous réveillent, que j’aime ce sentiment d’être ailleurs

11161364_10154036087695752_947346151842094612_n

La vue de notre terrasse

À Shimla, contrairement à plusieurs autres villes, on peut se promener sans avoir peur de se faire renverser par tout genre de véhicules, car il y a une grande rue piétonne, que l’on atteint à un certain endroit avec un ascenseur. Toute la ville est en montagne et on prend le temps de se rendre jusqu’au bout de cette rue, après une pause lunch.

Ensuite, nous décidons de retourner vers notre manoir, mais nous nous retrouvons après quelques minutes au beau milieu de nulle part. Ne voyant aucun taxi, nous décidons de faire du stop. Après quelques véhicules, une charmante dame s’arrête. Dans son immense VUS (Véhicule Utilitaire Sport), elle nous offre gentiment de l’accompagner à son hôtel où, de là, nous pourrons faire venir un taxi. Arrivés dans son hôtel de grand luxe, elle nous invite à prendre le thé et une bouchée. On discute une bonne heure et nous découvrons une des rares femmes d’affaire de l’Inde. Elle a sa propre compagnie dans le domaine bu béton, c’est elle la grande patronne. L’Inde étant en plein expansion économique et tout se fait en béton, je crois qu’elle a choisi le bon métier. Et le taxi arrive et notre départ est imminent, nous resterons par la suite en contact avec cette femme de caractère et d’une beauté remplie de douceur… Merci!

Vice Regal Lodge (Rashtrapati Niwas)

Perchée à 2,200 mètres sur les contreforts de l’Himalaya, l’ancienne capitale d’été du Raj (Régime colonial britannique) cultive les parfums de la nostalgie.  Pas moins de deux mille hommes, rien que pour acheminer la cuisine et la vaisselle ! C’est le nombre de porteurs qu’il fallut au gouverneur général des Indes, le vicomte Hardinge en 1846, pour regagner Calcutta, après son habituel séjour estival à Shimla. Une envie de fraîcheur qui coûtait chaque année une fortune au Raj, mais dont l’occupant anglais ne pouvait se passer, tant le climat là-haut, les forêts de chênes et de rhododendrons, lui rappelaient sa terre natale. (Wikipédia)

Ici, l’impression d’être ailleurs qu’en Inde se ressent. Interdiction de prendre des photos à l’intérieur, mais je vous confirme que c’est très impressionnant, tout est fait de bois, on sent la richesse. Les jardins sont eux aussi très agréables à la visite.10407789_10154036088035752_7559053914401899650_n

DSC09618

Manali

Longue route… De Shimla à Manali. 6 heures de voiture

Une route qui tourne sans cesse, le danger à chaque fois que nous croisons une voiture ou pire encore, un autobus…

Notre chauffeur rencontré à Shimla, et que nous apprécions beaucoup, nous a conduit de façon parfaite. Prudent et concentré, nous lui demandons de rester avec nous pour les prochains 5 jours. Pour nous faire visiter les environs de Manali, mais aussi pour nous emmener à Dharamsala (6hr) et Amritsar (5hr). Il nous fait un prix, 60$/jour tout compris. On accepte, il téléphone à sa femme (quand même 5 jours sans revenir à la maison). Il veut que je lui explique, pour pas qu’elle s’inquiète… Trop sympa. Je prend donc le téléphone et discute avec sa femme, afin qu’elle comprenne bien qu’il part pour le travail et non pour le plaisir Hihihi!

Notre chauffeur prend son contrat très au sérieux, il veut nous faire visiter Manali, qu’il connait d’ailleurs très bien. Alors, dès le lendemain matin, nous avons un circuit organisé par notre ami. Nous comprenons très rapidement que nous sommes les premiers touristes blancs avec qui il fait affaire… Nous faisons donc la tournée des endroits touristiques pour Indiens, que du plaisir…

Première destination, et non la moindre, les Himalayas avec de la neige, une activité très exotique pour les Indiens qui viennent de partout pour pouvoir toucher à cette fameuse neige. Le concept est trop drôle, tout le long de la route vous pouvez louer un habit de neige (pire que dans les années 80), des bottes, et de magnifiques tuques hihihihi! On dit à notre chauffeur que nous sommes parfaits avec notre manteau. Rendus à mi-sommet, on peut louer des skis de fond. Hahahahah! il y a environ 1 pied de neige et la piste fait 10 mètres de long, 5 fois les skis finalement. Impossible de ne pas rire, des conditions beaucoup trop loufoques pour des Québécois, des souvenirs mémorables. Un paysage grandiose.

Deuxième journée…

Premier arrêt à un temple hindou, le Manu Temple. Petit temple, mais la marche pour s’y rendre, nous fait visiter le vieux Manali, avec ses maisons typiques où l’on peut imaginer la neige qui les recouvrent 3 mois par année.

Ensuite une autre belle surprise de notre chauffeur-guide… Le Manali Club House. Une fête foraine à l’indienne, je crois qu’il voulait faire plaisir à notre Rafi… Il a bien réussi. Encore une fois, nous étions des martiens, un endroit rempli d’indiens, mais aucun blanc. Des jeux d’une qualité mitigée, mais Rafi lui n’y voit que du plaisir, et c’est ça le plus important

Dernière journée

On visite le centre-ville, Rafi se régale d’un spectacle de rue…

Notre chauffeur nous conduit jusqu’au temple de Hadimba Devi, mais il y a tellement de monde que nous préférons le regarder seulement de l’extérieur.

On prend par la suite une belle grande marche en montée, je dois spécifier… Du coté est du centre ville, très agréable, pleins de belles petites boutiques et restos, on revient  claqué de notre périple.

Le soir venu, on prend le souper avec un couple d’indiens et leurs enfants, ceux qui logent juste la porte à coté.

Petite parenthèse sur notre logis… On a une grande chambre avec notre propre salle de bain et accès à la cuisine par l’extérieur, qui se trouve au deuxième étage. Richard va à la salle de bain, et durant ce temps, je vois sur le mur de notre chambre une des plus grosses araignées de toute ma vie. Je fais mine de rien pour ne pas inquiéter Rafi et lorsque  l’homme revient, je lui indique le dit phénomène sur le mur. Il me regarde et me dit, « c’est vraiment rien à comparer de celle que je viens de tuer dans la salle de bain, j’ai même pensé que c’était un rat »… Je confirme que ma nuit a été un peu mouvementée

Dharamsala, la ville bouddhiste…

La première raison qui fait de Dharamsala une ville touristique est le temple bouddhiste où vit le Dalaï Lama. Le temple n’est pas d’une grande beauté, mais les fidèles sont présents. En arrivant sur les lieux, on visite le Tibetan Museum. Ouf! Quel peuple! Des gens qui se font bruler vifs pour faire comprendre leurs insatisfactions. Les photos sont très dures. On en sort perturbé, et rempli de tristesse et de compassion.

Ensuite ce sera la visite du Norbulingka Institute, où on peut voir les artistes à l’oeuvre, soit dans la gravure sur bois, la peinture et d’autres médiums. La salle de prière est magnifique. Un lieu où se dégage le respect et la tranquillité, un coup de coeur.

Je finis l’article avec quelques photos…

10391020_10154036088840752_8908114132057977572_n

Une demeure dans la montagne, je vous l’ai déjà dit, l’Inde est un pays de contrastes…

11246362_10154036088645752_1759283287295460207_n

Sur la route entre Shimla et Manali, un pont avec comme seule protection, une barrière qui arrive à la hauteur des cuisses… Pas certaine que je l’aurais traversé…

1517405_10154036093660752_5947631636840642116_n

Une scène du vieux Manali.

11259328_10154036092760752_450341736874337578_n

Lors de notre visite de l’Himalaya, on finit par une pause avec un plat de mouton typique de la région et épicé à souhait.  Vraiment délicieux.

11258109_10154036095290752_2508836598028661338_n

Nous avions une cuisine à notre auberge, alors on se dit que l’on pourrait peut-être s’acheter un poisson frais… Arrivés au marché, nous avons décidé de manger végétarien…

11263100_10154036090075752_7092128130551440582_n

Maïs grillés en épi.

11265587_10154036095110752_7020619683929955305_n

Une niche de chiens errants, dans le creux d’un arbre.

Catégories :Asie, IndeTags:, , , , , ,

2 commentaires

  1. Mille mercis. À CHAQUE ENVOI, JE SUIS CHARMÉE.
    M
    Vous me faites rêver. Bonne continuation.
    Francine

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :