De Dong Hoi à Hoi An… 2014


Direction Dong Hoi, en avion à hélices. Pas cher le transport aérien en Asie, on a même déjà payé un billet 25$ canadien, moins cher que de prendre le bus et on perd moins de temps.

Ça nous fait du bien de voir la campagne après cette méga métropole qu’est Hanoi. On découvre pour la première fois le vert des rizières vietnamiennes.12592349_10152937562425752_703438806_n

Suivez-nous sur Facebook

Phong Nha-Ke Bang

On prend un tour organisé avec notre hôtel, le http://www.phong-nha-cave.com . Très bien organisé, on vient nous chercher le matin, départ à 8h30 pour le parc, nous explorons notre première grotte… Immense avec pleins de stalactites et stalagmites, un bon diner et ensuite « THE » grotte… On marche dans l’argile jusqu’aux cuisses, pour finir dans une rivière souterraine, on adore.

Pour se rendre à la grotte, ils nous prêtent un kayak… Un kayak, faut le dire vite, une embarcation soufflée avec chacun une demi-rame, pas facile de contrôler. Je crois qu’ils ont fait exprès pour nous rendre le plus ridicule possible. Non, mais, sans blague… ils se foutaient carrément de notre gueule et je les comprends. La famille Slomo avait l’air moins idiote.DSC00368

Enfin, les pieds sur terre et l’épisode de la honte derrière nous, nous arrivons dans la grotte. Alors que nous marchons à l’intérieur, ils nous demandent d’enlever nos chaussures et là, on se met à marcher dans l’argile. Moi, j’en ai jusqu’aux hanches et Raphaël nage carrément dedans… C’est vraiment INCROYABLE… On évite de penser à ce qui pourrait se trouver dans le fond et on finit vraiment par avoir beaucoup de plaisir. Après un bon 20 minutes, nous arrivons dans la pièce centrale. Un moment de délire où  on devient tous fous, c’est la guerre de l’argile!!! Tout le monde s’en lance partout, les guides, les clients et surtout Rafi qui s’en donne à coeur joie. Couvert de la tête aux pieds (il parait que c’est très bon pour la peau). Nous nous dirigeons, pour nous nettoyer, dans une rivière sous-terraine dans laquelle nous nous laisserons descendre avec le courant jusqu’à la sortie, c’était magique… Retour à 18h, claqués et remplis de beaux souvenirs…Un bain total d'argile au fond d'une caverne...

Parc national de Phong Nha

Le Parc national de Phong Nha, Phong Nha-Kẻ Bàng se distingue par son réseau de cavernes et de grottes, au nombre de 300, s’étirant sur quelque 70 kilomètres, dont 20 seulement ont été explorés par les scientifiques vietnamiens et britanniques (17 sont situées dans la région de Phong Nha et trois dans la région de Kẻ Bàng). En avril 2009, la plus grande caverne du monde, la grotte Sơn Đông, y a été découverte par une équipe d’explorateurs britanniques à Quang Binh. À la suite de cette découverte, la longueur totale du réseau de cavernes et de grottes est estimée à 126 kilomètres. Avant la découverte de la caverne de Sơn Đông, le parc détenait plusieurs records du monde en matière de cavernes. (Wikipédia)

Vinh Moc Tunnels

Départ pour Hué en minibus avec une visite des tunnels utilisés dans le temps de la guerre. Ouf!  LA VISITE DES TUNNELS DE LA GUERRE… Impressionnant de voir tous ces tunnels creusés au pic et à la pelle. Il y avait 65 familles qui vivaient sous la terre, dans des pièces grandes comme de petits garde-robes, même pas la taille d’un walk-in. De plus, ils n’en sortaient que le soir tombé, de peur de se faire bombarder, l’horreur.

 Tunnels de Củ Chi:

Initialement créés par le Viet Minh sous l’Indochine française (le réseau faisait alors une vingtaine de kilomètres), ces tunnels ont été considérablement développés lors du conflit américano-vietnamien pour atteindre environ 250 km. Il s’agissait alors d’un réseau gigantesque regroupant des galeries étroites desservant des salles semi-enterrées et des cavités plus profondes entièrement creusées. L’accès aux tunnels se faisait par des trappes soigneusement camouflées. Les tunnels de Củ Chi ont été le lieu de plusieurs campagnes militaires pendant la guerre du Viêt Nam et étaient la base d’opération du Viêt Công lors de l’offensive du Tết en 1968. Au plus fort de la guerre, ils abritaient 16 000 personnes. (Wikipédia)

Arrivés à Hué, on découvre un petit havre de paix, loin de la ville. Les deux pieds dans le sable, c’est merveilleux. On prend quelques jours de repos malgré le mauvais temps. École, repos, bonnes bouffes et bonnes bières…  Le proprio et son fils sont fort sympathiques, on se reverra sûrement… Je vous laisse avec des images de la très belle ville de Hué.

Voici une recette inspirée du Vietnam Soupe Asiatique

Suivez-nous sur Facebook

Catégories :Asie, VietnamTags:, , , , , , , , , , ,

3 commentaires

  1. Câline que dire de plus que merci !

  2. Allo! Nous pensons aller au Vietnam à la mi avril du nord au sud mais j’hésite encore..temps de vol et humidité ….qu’aurais tu à me dire pour alléger mon hésitation? J’ai li ton blog tu avais l’air de bien aimé. Pour le même prix je rêve toujours de l’Inde mais faut voir ailleurs!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :