Deux semaines dans une ONG à Trujillo, Pérou


Depuis peu, nous avons décidé d’instaurer dans nos voyages, dans notre nouvelle vie ou plutôt dans notre vie (plus trop nouvelle après 4 ans et demi ), le volontariat. On utilise la plateforme de Workaway pour trouver nos endroits. Notre première expérience au Japon (voir ici l’article), nous avait vraiment plu.

On trouve aussi que notre fils, qui a maintenant 16 ans, doit voir et comprendre que la vie n’est pas qu’un voyage.

Notre choix, au Pérou, s’est arrêté sur une ONG (organisation non gouvernementale) qui offre aux enfants TRÈS défavorisés, la chance d’être scolarisé. Nous ne savons pas trop ce que sera notre rôle, mais nous sommes ouvert à tout. Voici le lien de l’ONG, si l’envie vous vient…. http://www.hilorojo.org

Première journée, OUF!

Difficile à d’écrire… Entre le sentiment de ne pas être à sa place, l’incompréhension (nous n’avons que la base en espagnol), la tristesse des lieux, la saleté, qui à nos yeux de nord-occidentaux nous apparait comme des conditions presque inhumaines (surtout les toilettes). Les autres volontaires arrivés sur les lieux le jour avant, et qui eux aussi semblent un peu perdus… On se demande bien qu’allons nous apporter durant nos trop courts deux semaines.

De retour dans la maison des volontaires, mon cerveau se met à bouillir et je cherche des solutions, des solutions de base, car je ne vois pas trop à quoi nous servons… Il faut absolument régler les toilettes… C’est inimaginable, je n’aurais même pas mis un chien errant dans cette endroit. Les petites cocottes (les enfants sont séparés en trois groupes, un de 3 à 4 ans, un de 5 à 6 ans et celui des plus grands entre 7 à 16 ans) doivent se lever avec leurs petites mains sur le rebord de la dite toilette qui n’a évidemment pas de siège et qui je vous épargne la couleur et l’odeur du tour, je capote. Je mets donc l’homme le plus exceptionnel sur la job, mon mari, pour qui le coeur sur la main ou plus tôt dans des gants, Ira nettoyer tous les matins durant deux semaines l’endroit insalubre. Malheureusement, je ne crois pas qu’aucun des autres volontaires ne prendront le relais par la suite.

Nos journées passent rapidement, car nous arrivons un peu avant 9h et nous repartons à 12h. Les 3 premier jours, nous sommes claqués, même si nous ne faisons pas grand chose, je crois que c’est moralement que notre fatigue surgit.

Et finalement on trouve notre place, on s’attache et il nous sera même difficile de quitter l’endroit.DSC09015

Moi, Marie-Claude, je trouve ma place avec la classe de 5-6 ans, entre 5 à 8 enfants par jour, la professeure, elle aussi volontaire, et qui quittera le même jour que nous après 3 mois est péruvienne et habite le quartier de l’école, alors elle se donne au maximum, elle est géniale avec les enfants et sa perte pour l’école sera énorme.

Mes cocos sont très attachants, je dirais que la plupart de mon groupe pourra aller à l’école de quartier l’année prochaine, sauf deux, qui pourraient, s’ils avaient juste un peu plus de soutien.

Rafi et Richard trouveront leur place dans la classe des plus grands.

Rafi donne un super cours d’anglais, un par jour qui dure environ 1h. Son concept marche très bien. Le premier cours, il dessinera des animaux sur le tableau (le lendemain, j’achète des crayons pour le dit tableau), les enfants doivent deviner de quel animal il s’agit et le dire en espagnol (bien sur), et ensuite Rafi l’écrit en espagnol et en anglais, qu’ils doivent répéter à voie haute. Le lendemain, ça sera les fruits, après les drapeaux etc., durant les deux semaines. WOW! Je te lève mon chapeau mon grand, car garder une classe comme la tienne pour 1h d’attention, tu es un magicien 😉

La classe des plus grands est très très difficile, car ce sont des enfants en trop grande difficulté pour pouvoir aller à l’école régulière, on parle ici de trisomie, autisme, déficience plus ou moins forte ET DES TONNES de TDH, finalement des enfants qui pour la plupart auraient besoin de spécialistes, mais que s’il n’y avait pas cet endroit, seraient livrés à eux-même.

Voici comment Richard l’a vécu :

Évidemment, à l’arrivée, nous étions plutôt perdus. Mais nous avons finalement pris chacun notre place. Je me suis occupé des plus vieux, un à un ou en petit groupe, en apprenant à les connaître, dans leurs désirs de participer. Souvent en les ramenant à l’ordre ou en les empêchant de se battre. Je me suis efforcé à donner du temps à chacun d’eux et ils me faisait savoir leur appréciation en me donnant une preuve d’affection le lendemain à l’arrivée. Quand Raphaël donnait son cours, je les aidais à corriger le texte ou à finaliser leurs dessins. Et dans les temps libres, je faisais des jeux sur papier comme le jeu des points où l’on doit faire des carrés. Le moment difficile était lors de la récréation. Où tous les mauvais côtés de chacun ressortaient. Fallait donc faire la police subtilement. Au final, ce fût une expérience épuisante mais aussi gratifiante.

DSC08835

 

DSC08845

Durant nos deux semaines, nous avons aussi eu le temps de visiter les sites de la région.

Chanchan

Le site est immense, mais seulement une partie est réservé aux visiteurs, nous trouvons le coût de la visite guidée vraiment trop cher, nous la ferons donc en solo, ou plutôt en groupe… Une copine rencontrée à Ica, est en même temps que nous à Trujillo, elle passera avec nous trois jours. Nous sommes aussi accompagnés de nos amis volontaires (2 catalanes et un israélien tous très sympas).

La visite me plait, mais j’aime moins le coté reconstitution, ça donne un peu l’effet d’un décor de cinéma, mais en même temps c’est plus facile de voir comment c’était que simplement des amas de terre…

Rafi et moi, on rit bien des Moche et des Chimu, je vous laisse deviner le style de phrases qui nous viennent en tête… On est un peu bébé. Hihihi!

Situé à seulement 5 km de Trujillo, face à l’Océan Pacifique, Chan Chan peut se vanter d’avoir été la plus grande ville précolombienne d’Amérique et la plus grande cité en adobe au monde. Elle fut la capitale de la civilisation Chimu jusqu’à son occupation par l’Inca Tupac Yupanqui en 1470 qui se termina en saccage et… en destruction. Si bien que lorsque les conquistadors espagnols arrivèrent sur place, il ne restait en réalité plus grand chose par rapport à sa gloire passée.

Déclaré Patrimoine de l’UNESCO, c’est un vaste complexe archéologique de plus de 20 km2 formé principalement par 9 citadelles et pyramides ainsi que de nombreuses autres petites structures moins bien conservées. Chan Chan impressionne par ses superbes murs aux multiples reliefs présentant principalement des formes géométriques mais également des poissons et des oiseaux. À ce jour, la seule section ouverte au public est le Palais Tschudi, où l’on peut visiter deux cours de cérémonies, les salles d’audiences, la citerne d’eau qui approvisionnait le palais (il y en avait une quarantaine en tout pour la cité), le mausolée et la salle d’assemblée.

On peut également visiter le musée sur place qui présente la culture chimu à travers plusieurs objets et un spectacle multimédia. Référence voyageperou.info

Voici le lien:  Chanchan

Adresse:  Jr. Torre Tagle 178, Trujillo, Pérou

Horaires: Tout les jour de à 9:00 ou 16:00 (sauf le mercredi FERMÉ)

Prix d’entrée :  S/. 11.00 adulte,   S/. 5.00 étudiant incluant l’entrée au  Huaca Esmeralda + Huaca Arco Iris

 

Le centre historique de Trujillo dont La Plaza de Armas, qui passe pour l’une des plus belles du Pérou par son ampleur. Malheureusement lors de notre séjour, la Plaza est complètement en rénovation et fermée à tout regard. On peut, par contre, admirer les bâtiments d’époque coloniale, tout autour, magnifiques avec leurs couleurs vives.

Une petite rue piétonne, un quartier très vivant la fin de semaine..

Juste à la fin de la rue piétonne et quelques rues vers la droite se trouve le petit mais très complet Museo de Arqueología.

Installé en 1995 dans une belle maison du 17e, ce musée géré par l’Université Nationale de Trujillo, présente dans sept salles, un parcours didactique et chronologique à travers les cultures précolombiennes du nord du Pérou. De très belles pièces y sont exposés et la momie, à la toute fin, vaut à elle seul le détour.

Voici le lien:  Museo de Arqueologia

Adresse: Jr. Junín 682, Centro Histórico de Trujillo

Horaires: Du lundi au samedi 09:00 a 13:00 et de 13:00  a 19:00 p. m

Dimanche: 09:00 a 16:00

Prix d’entrée :  S/. 5.00 adulte,   S/. 1.00 étudiant et enfant

Huaca de la Luna

Définitivement mon coup de coeur de Trujillo, juste pour cette visite Trujillo en vaut la peine. La visite guidé est obligatoire (on donne ce que l’on veut à la toute fin), je trouve cette méthode excellente et au bout du compte, je suis certaine que les guides font plus d’argent que ceux qui demande trop et qui se font toujours dire non-merci…

Le plus impressionnant durant cette visite sont les couleurs encore presque parfaites que l’on retrouve sur les fresques mythologiques, aucune reconstruction. Et la fin est impressionnante, la grandeur des lieux, on s’imagine très bien l’époque. Un must.

Il fut construit par les Moches qui en firent le plus important lieu de culte de leur royaume. Elle est voisine d’une construction similaire, la huaca del Sol (qui n’est pas encore nettoyé, faute d’argent).

L’expression Huaca de la Luna tient une origine mixte : le mot huaca est un mot quechua signifiant, dans le cas présent, un lieu de culte généralement attribué par les Incas aux autres cultes que celui d’Inti, le Soleil.

L’édifice est construit entièrement avec des briques d’adobe, matériau de construction le plus courant dans cette région.

La construction de l’édifice démarra autour de l’an 100apr. J.-C., c’est-à-dire quasiment dès l’apparition de la culture Moche, et continua tout au long de l’existence de cette culture, jusqu’aux environs de l’an 700.

La Huaca de la Luna tenait lieu de centre de culte pour l’ensemble du royaume Moche. On trouve de nombreuses et superbes fresques mythologiques très colorées sur les murs aussi bien intérieurs qu’extérieurs, avec des motifs représentant Ai-Apaec et d’autres créatures mythologiques. La huaca était le site de nombreuses offrandes aux dieux, de sacrifices d’animaux et même de sacrifices humains, en témoignent les ossements humains retrouvés au dernier étage de la pyramide. (Wikipédia)

Voici le lienHuaca de la Luna

Adresse: Carretera campiña de moche, Moche, Pérou

Horaires: Du lundi au dimanche 09:00 a 16:00 p.m.

Prix d’entrée :  S/. 10.00 adulte,   S/. 5.00 étudiant

 

Huanchaco

On va y passer un après-midi avec des amis français rencontrés à Nazca et une amie belge rencontrée à Ica, qui elle de son côté, connaissait ces amis français pour les avoir rencontrés en Bolivie, ce que le hasard des voyages peut faire… À 12 km de Trujillo, Huanchaco est un petit port de pêche qui devient peu à peu un endroit de villégiature pour les touristes et pour les péruviens qui en ont les moyens. Le fils de nos amis y prend des cours de surf et il est très bon pour un débutant.
Sur la plage, et près de la jetée, on peut y voir les pêcheurs utiliser des esquifs en roseaux tressés sur lesquels ils se tiennent à califourchon pour partir à la pêche : ce sont ces fameux caballitos de totora qui donnent à Huanchaco tout son cachet.

Durant le cours de Louison, Rafi donne un coup de main à un pêcheur qui avait eu une très bonne journée et dont la caisse trop pleine était trop lourde. Le pêcheur pour le remercier lui à offert un poison, une image vaut mille mots… Disons qu’il était très fier. Nous l’avons dégusté le lendemain, Miam miam.

DSC08990

Du 20-26 aout Lima

Budget

On finis par plein de belles photos 😉

DSC08951DSC08958DSC08959DSC08960DSC08964DSC08963DSC08962DSC08983

DSC08818OLYMPUS DIGITAL CAMERAP1450997P1460031DSC08932DSC08944DSC08946DSC08948DSC08949DSC08951DSC08954DSC08955

Catégories :Amérique, Famille, Pérou, Amérique du sudTags:, , , , , , , , , ,

1 commentaire

  1. WoW…..bravo à vous tous…..xxxx line Gilles

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :