Deux semaines (Workaway) à Ollantaytambo…


 

Départ de Chiclayo en autobus jusqu’à Trujillo pour ensuite prendre un avion direction Cuzco…

Après nos quelques jours à Cuzco, nous voilà sur notre départ pour une nouvelle aventure de deux semaines de volontariat dans une auberge du nom de Los Andenes à Ollantaytambo, nom de ville qui m’est toujours aussi difficile de prononcer 😉

Comme à chacune de nos expériences de Workaway, nous ne savons jamais vraiment à quoi s’attendre… Arrivée à l’auberge, qui possède environ 15 chambres et des dortoirs, nous découvrons une petite famille très sympathique (surtout le proprio). La première journée, il nous dit qu’il aimerait bien apprendre le français. Mais il est tellement occupé à la réception que l’on ne trouve pas de temps valable. Nous sommes un peu gênés d’être logés et nourris (petit déjeuner et déjeuner) et de ne rien faire… pas trop notre style.

Alors, on se trouve de menus tâches pour nous occuper, comme de réparer la porte de la salle de bain de notre chambre qui ne ferme pas bien, de donner des cours d’anglais à Andy (un de ses employés).

Un soir vers 23h (le 2ième), je le vois complètement crevé à la réception et c’est là qu’il me vient une idée… Pourquoi je ne m’occuperais pas des petits déjeuners, il pourrait donc dormir 1 heure ou deux de plus. Pas certain au début, il fut plus qu’heureux après la première journée, et nous avons gardé cette tâche durant nos deux semaines, moi à la préparation et mes hommes au service, très belle expérience.

Donc, nous travaillions de 7h à 10h30, on servait en moyenne 20 personnes. Ça nous donnait le reste de la journée pour profiter des environs…DSC00146

Ollantaytambo est une ville magnifique, surtout après le départ des bus de touristes, car plusieurs viennent ici pour le magnifique et grandiose site de Ollantaytambo. La plupart des visiteurs y restent très peu de temps et ils viennent surtout pour y prendre le train pour le Machu Picchu.

Dommage de ne faire qu’une halte, la ville mérite de s’y arrêter au moins quelques jours.

Ollantaytambo est une forteresse inca dont le nom signifie l’auberge d’Ollantay, du nom d’un guerrier. Elle fut le siège de combats acharnés entre Incas et Espagnols, Manco Inca s’y réfugiant pour tenter de fédérer la résistance inca après la chute de Cuzco.

Elle est située à 75 km au nord-ouest de Cuzco au Pérou, à 2 792 m d’altitude.

C’est l’un des seuls vestiges de l’architecture urbaine inca avec ses bâtiments, ses rues et ses patios. Dans la partie haute se trouvent les vestiges du temple, tout en porphyre rouge, les plus remarquables étant six blocs assemblés entre eux avec une grande précision par des blocs plus minces.

Ollantaytambo, renferment des pierres travaillées avec une admirable perfection; cependant ces constructions correspondent à une époque très ancienne et bien antérieure à l’histoire des Incas. Des analyses d’ADN ancien établissent la preuve d’un peuplement humain sur ce site au cours de la période 600 à 400 av. J.-C. (Wikipedia)

Pour nous, un coup de coeur, une ville (presqu’un village) avec beaucoup de charmes et de vie, un point de départ pour plusieurs visites.

Juste pour les rues de pierres, on craque…

 

C’est durant notre séjour à Ollantaytambo que nous irons visiter le fameux Machu Picchu (je vais vous en parler dans un prochain article).

Alors, quoi faire dans ce petit village… Mon grand coup de coeur, et pas juste de cette ville, de mon voyage au complet, c’est Pinkuylluna.

Pinkuylluna sont des ruines à l’extrémité de la ville, complètement gratuites car aucun être humain ne lui à fait de changement depuis sa construction et c’est là tout le charme. C’est un des seuls sites avec Kuélap où on a vraiment l’impression de marcher dans les traces du temps.

La montée se fait facilement et si vous y allez tôt (comme nous), vous êtes certain d’être seul. Un de mes moments magiques du voyage. Après notre ascension, nous avons suggéré à plusieurs de nos clients (de l’auberge où nous travaillions) d’y venir, et tous sans exception, ont adoré l’endroit.

Pour si rendre, il faut prendre une des dernières rues de pierres au nord-est de la ville, marcher 2 minutes, et là, une porte avec un écriteau nous indique le début de la montée.DSC09932

Ensuite, prenez le temps qu’il vous faut pour aller jusqu’au sommet, la vue de la ville est magnifique et la vue sur l’autre site (hyper touristique et payant) est tout aussi splendide. Allez, je vous le dis, mettez cette activité sur votre liste durant votre séjour au Pérou… DSC09939

 

DSC09948

Le centre ville, où se trouve la Plaza, gagne tout son charme les jours de festivités, et il y en a beaucoup ici 😉 Une de mes préférées, durant notre séjour, a été le festival de danse avec des spectacles multi-âges, je dis festival, mais je crois bien que c’était plus une compétition…DSC00094

 

Un autre jour, nous prendrons les services d’un chauffeur (après plusieurs demandes car prix vraiment trop chers). Pour faire une escapade, pas très loin, mais la montée nous aurait vraiment fatiguée (on est pas top top dans les hauteurs). Le lieu se nomme Pumamarca Ruins. Encore une fois, nous sommes impressionnés, et très peu de touristes prennent le temps de venir voir cet endroit. Sur le chemin pour si rendre, on peut aussi voir des terrasses de plus de 500 ans. Une très belle découverte.

 

Et pour terminer notre périple de 2 semaines, nous avons visité le site le plus touristique de la ville, Ollantaytambo Sanctuaire. Nous y sommes allés à l’ouverture à 7h30 pour être certain d’avoir le moins de monde possible (mission réussi).

Deux nouveaux amis connus à l’auberge (un couple de Français fort sympathique), nous ont donné l’information d’une petite porte cachée tout en haut des ruines à gauche. À notre arrivée, elle était fermée, mais un gentil gardien, nous voyant intéressé, est venu nous l’ouvrir… Une montée de 15-20 minutes nous emmène au sommet où une vue magnifique nous y attendait, ainsi que des ruines qui donnent l’impression d’un lieu cérémonial. J’avais apporté notre petit déjeuner, l’endroit s’y offrait parfaitement. Voici le nom du sommet : Inka Watana.

Ollantaytambo Sanctuaire

La forteresse se compose de cinq étages de terrasses donnant sur le ravin, et de six sur la vallée, sans compter une longue muraille fortement épaisse qui lui sert de base. Vers le sommet, plusieurs blocs de porphyre rougeâtre de 5,44 m de long sur 1,46 m de haut gisent couchés sur le sol ; deux autres, disposés en angle droit, marquent l’entrée d’un souterrain qui aurait communiqué avec Cuzco (la ville impériale). Il existe dans le mur du cinquième rempart, dix niches ou guérites tournées vers Cuzco et une porte par laquelle on entre dans l’intérieur du fort.

La taille des pierres est plus merveilleuse encore qu’à Cuzco, quoique le porphyre qui a servi à la construction de la forteresse d’Ollantaytambo soit plus dur et plus difficile à travailler que le calcaire des remparts de la ville du Soleil. Les blocs sont taillés presque dans la forme voulue et prêts à être installés. Parmi eux, on remarque à plusieurs endroits qu’ils sont travaillés afin de recevoir la pince d’arrêt en « T », comme cela existe dans les restes de Tiahuanaco.

La ville en elle-même a la forme d’un épi de maïs. Les maisons représentant les grains, qui eux-mêmes sont séparés par des canaux. Des maisons, privées de leurs toits, se dressent de tous côtés autour de la forteresse dans des endroits presque inaccessibles. Les unes sont longues et étroites, d’autres sont carrées. Elles ont des ouvertures qui devaient être des portes et des fenêtres. À l’intérieur, des niches sont pratiquées dans les murs. Elles sont bâties en schiste recouvert de boue jaunâtre. Les toits manquent car ils étaient faits de paille.(Wikipédia)

Le prix du billet se retrouve dans le Boleto Touristico, je vous donnerai tous les détails dans un article consacré à ce sujet.DSC00052

 

À suivre…

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’agave, de la même famille que l’asperge, qui prend 10 à 15 années à développer cette tige géante d’où éclaterons un grand nombre de fleurs pour la reproduction, juste une fois avant de mourir.

DSC09784DSC09773DSC09951

DSC09783

Cette vieille Toyota 1973, avec laquelle nous avons eu le plaisir de faire quelques heures de rodéo… Embrayage fonctionnant une fois sur deux et freinage inégal aux quatre roues. En terrain montagneux, plutôt stressant…

Catégories :Amérique, Amérique du sud, Famille, Pérou, WorkawayTags:, , , , , , ,

1 commentaire

  1. bonjour à vous !!! je viens de découvrir votre blog , très sympa , de belles photos super endroit la forteresse est authentique en pierre Ollantaytambo, j’adore , j’en prends note pour de prochaines vacances à bientôt sur laviehealthydegaelle.com que je vous invite à jeter un coup d’oeil 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :