Parce que l’on aime Istanbul…


Très agréable d’avoir passé plus d’un mois et demi dans cette méga métropole qu’est Istanbul.  J’étais rendue à avoir mon boulanger préféré, mon boucher et ma fruiterie de quartier. Il est facile de sentir la vie de quartier à Istanbul. Les gens prennent le temps de regarder le temps passer, une petite pause thé à toute heure de la journée. Il est aussi facile de constater que c’est une ville d’hommes, mais sans pour autant être mal d’y être une femme… Merci ma belle amie Mélanie, de nous avoir prêté ton appartement dans le quartier Beşiktaş à Istanbul.

Je vous ferai donc la liste des activités qui, à mon avis, sont le coeur même de cette ville qui bouge et qui frétille. Définitivement, une de nos villes préférées depuis notre départ. L’ordre des lieux et des activités ne sont pas en ordre de préférence, mais plus dans  l’ordre où  je les ai vécus…

Le fameux et flamboyant marché aux épices

Un dépaysement total, toutes ces odeurs qui nous transportent. On le nomme aussi le marché égyptien. Il est bon de toujours regarder où les Stambouliotes achètent leurs produits. Ainsi, vous aurez donc une plus grande chance d’obtenir la qualité à bon marché. Le coup d’œil en vaut la peine, cependant il faut quand même faire attention, car il est préférable d’y aller la semaine. Car sinon, avec cette quantité de gens qui vous entourent, vous risquez d’avoir quelques mains baladeuses.

Mon épice coup de cœur pour ce pays:

Flocons de piments rouge (pul biber):

Vous en trouverez à toutes les tables de restaurants, ils ont une couleur entre le rouge foncé et l’orangé. Certains sont très piquants alors que d’autres flocons de piment apportent simplement plus de goûts, ils sont en fait adaptés à chaque palais. C’est un très bon produit à rapporter de Turquie, car il procure une texture à vos plats et en relève la saveur.

Suivez-nous sur Facebook10517936_10153245876365752_5104307555322987091_o

 

Le sympathique quartier d’Orkatoy

On vient ici, pour sentir  et voir le Bosphore et ses résidents. La Grande mosquée Mecidiye est magnifique. Je vous conseille fortement de venir en fin de journée, de vous installer confortablement sur une des plus hautes terrasses et de prendre une bonne bière en écoutant l’appel à la prière… Impossible de ne pas se sentir complètement ailleurs. Du haut de votre terrasse, vous aurez une vue splendide sur le pont qui s’illumine le soir, la mosquée et le Bosphore. Quand vous redescendrez, pour aller casser la croute,  vous arriverez  à la place pour les kumpirs (spécialité turque: grosse pomme de terre garnie). Il vous faudra l’essayer au moins une fois. Vous pouvez la remplir de tout ce qui vous plait: des olives, de la salade de choux, du fromage et j’en passe. Puis, vous finirez cette orgie par une gaufre, elle aussi très remplie. Bon je vous l’accorde, le lendemain on mange de la salade 😉

10482008_10153245894420752_6253699601019271352_o

La Grand Mosquée Mecidiye dans le quartier du milieu (Orkatoy).

Basilique Sainte-Sophie

Une visite quand même dispendieuse, 15$ par personne, mais grandiose. Un audio-guide (frais supplémentaires) intéressant est grandement apprécié quand on ne connait pas l’histoire de ce lieu.

Capsule info Basilique Sainte-Sophie:

La Basilique Sainte-Sophie est une grande église chrétienne de Constantinople construite dans un premier temps au IVe siècle, puis reconstruite bien plus grande au VIe siècle où elle a acquis sa forme actuelle, elle est devenue mosquée au XVe siècle sous Mehmet II. Elle est située sur la péninsule historique d’Istanbul. Depuis 1934, elle n’est plus un lieu de culte mais un musée. Son esplanade est à la mesure de la gloire de Byzance. Souvent surnommée la Grande Église, la basilique est dédiée au Christ, « Sagesse de Dieu »

Citerne Basilique

J’aime bien visiter un endroit où je ne m’attendais à rien et que finalement j’apprécie beaucoup. La citerne Basilique fut un de ces lieux surprenants. J’ai trouvé ce lieu mystique, encore une fois l’audio-guide est très intéressant (pour mon fils, c’est le meilleur moyen de maintenir son intérêt lors des visites). Il faut quand même être patient, car il est certain que vous ne serez pas seuls lors de votre visite.

Capsule info Citerne Basilique:

La Citerne Basilique aussi connue sous le nom turc Yerebatan Sarnıcı (« la citerne enfouie sous terre »), est une gigantesque citerne souterraine de Constantinople, la capitale de l’Empire byzantin, dont elle est l’un des monuments les plus spectaculaires encore visibles aujourd’hui à Istanbul. Elle est située à l’ouest de Sainte-Sophie. De plan rectangulaire, la Citerne Basilique mesure 138 × 64,6 m, et sa capacité est estimée à 78 000 m3, ce qui en fait la plus grande citerne de ce type à Constantinople. Sa paroi externe est un mur de maçonnerie de briques, mesurant 4 m d’épaisseur, et recouvert d’un enduit hydraulique. L’espace intérieur est subdivisé par 12 rangées de 28 colonnes en marbre, pour un total de 336 colonnes. Ces colonnes, monolithiques, mesurent 8 m de haut.

Suivez-nous sur Facebook

Topkapi Palace

Nous avons commencé par nous perdre dans le parc qui fait le tour du palace…Ensuite,  après avoir trouvé la bonne entrée, nous avons dû payer le prix d’entrée et aussi payer pour la visite du Harem. J’aurais aimé ne pouvoir faire que la visite du harem, qui pour moi était plus distinctif que tout le reste. Cela dit, la visite est magnifique et prévoyez au minimum 2 à 3 heures si vous faites le tour complet. Du resto, la vue est magnifique, mais sans plus, vous paierez le gros prix pour un repas simple. Encore une fois l’audio-guide fut vraiment très intéressant. Petit truc concernant l’audio-guide, vous pouvez avoir un « spliter » et vos propres écouteurs, ainsi vous pourrez louer qu’un seul audio-guide et le partager afin d’économiser un peu 😉

Capsule info Topkapi palace:

Après la fin de l’Empire ottoman en 1921, le palais de Topkapı est transformé en musée de l’ère ottomane par décret du nouveau gouvernement républicain du 3 avril 1924. Le musée du palais de Topkapı est, depuis, placé sous l’administration du ministère de la culture et du tourisme. Si le palais comporte des centaines de pièces et de chambres, seules les plus importantes sont habituellement ouvertes aux visiteurs. Le complexe est surveillé par des fonctionnaires du ministère ainsi que des gardes de l’armée turque. Il offre de nombreux exemples de l’architecture ottomane et conserve d’importantes collections de porcelaine, de vêtements, d’armes, de boucliers, d’armures, de miniatures ottomanes, de manuscrits de calligraphie islamique et de peintures murales, ainsi qu’une exposition permanente du trésor et de la joaillerie de l’époque ottomane. sans oublier le harem.10514300_10153245883310752_73203676649586199_o

Les hammams

Difficile, voir même impossible d’être en Turquie et de ne pas vivre l’expérience d’un hammam. Ma cousine et moi, choisissons un hammam de luxe Aya Sofya, peut-être un peu craintives des germes mais nous voulons connaitre cette expérience typique. Déjà, quand nous franchissons la porte principale, nous perdons toutes craintes, la beauté des lieux est incroyable. Ensuite, des femmes nous invitent à enfiler une robe de chambre. Nous ne gardons que la petite culotte. Elles nous font rentrer dans la pièce maîtresse… et là, je vous jure, tout est en marbre  blanc immaculé. Je crois que c’est un peu l’image que je me fais du paradis. Nous avons chacune une femme qui nous accompagne, elle nous demande de nous étendre sur une immense plateforme  de marbre en plein centre. C’est bon, c’est très chaud. Après une dizaines de minutes, c’est là que tout commence. Nous partons chacune avec notre « laveuse ». Moi, j’ai la jeune douce alors que ma cousine vit l’expérience avec la vieille matrone. Elles se mettent à nous savonner partout, vraiment partout. Je n’ai jamais vu autant de mousse de toute ma vie. Ensuite, elles nous frottent avec un gant de crin, on dirait que je ne me suis pas lavée depuis des siècles tellement j’ai des peaux mortes. Et encore de la mousse, et on frotte, et on mousse,  Wow ! Quelle expérience, se faire laver de la tête au pied par quelqu’un d’autre que son mari. Pour clore le tout à la manière des premières de Harem, nous finissons cette expérience divine par un massage où beauté et plaisir s’harmonisent aux rythmes du chant de la prière… Ça, c’est la belle vie…

ayasofya-hurrem-sultanDSC04571

Suivez-nous sur Facebook

 Une belle promenade sur le Bosphore

J’aurai la chance de faire quelques belles promenades sur ce détroit. La première fois, avec ma cousine, pour franchement faire nos fraîches et aller prendre le déjeuner en Asie. Ça fait quand même étrange de se lever un matin en Europe, prendre le bateau et manger sur une terrasse en Asie 🙂

Capsule info le Bosphore:

Le Bosphore, est le détroit qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et marque, avec les Dardanelles, la limite méridionale entre les continents asiatique et européen. Il est long de 42 kilomètres pour une largeur de 698 à 3 000 mètres. Il sépare les deux parties anatolienne (Asie) et rouméliote (Europe) de la province d’Istanbul.

La deuxième fois, ce sera avec toute ma petite famille, Richard, Raphaël et ma fille Shanie venue nous rejoindre pour les vacances d’été. Nous prendrons le grand tour. Départ d’Istanbul centre-ville, jusqu’à la mer Noire. Durant notre croisière, on peut admirer un splendide panorama de la ville et de nombreux monuments, comme les grands palaces de Dolmabahçe et de Beylerbeyi, l’université de Galatasaray et bien d’autres… On peut aussi et surtout admirer les 620 yalis stambouliotes (ces grandes demeures en bois datant de l’Empire Ottoman) et les deux ponts suspendus. Le bateau est très utile comme moyen de transport pour se rendre à certaine activités.10271372_10153245899755752_3849209502584385874_o

La magnifique Mosquée Bleu

Un incontournable dans le parcours d’Istanbul. S’informer avant pour les heures de prières, car il est interdit aux touristes, durant cette période. Ensuite s’armer de patience, avoir des pantalons longs, retirer ses chaussures, mettre le voile qui vous est fourni si vous n’avez pas le vôtre et pénétrer dans ce lieu culte. Pour ma part, j’ai trouvé difficile de sentir l’énergie, il y avait trop de monde. Je me suis donc assise, le plus près possible de l’endroit de prière et j’ai contemplé le grandiose et la beauté des dômes et leurs détails. Il faut prendre le temps, car sinon on se retrouve seulement dans une tourbillon de monde et en moins de deux vous êtes sortis…

Capsule info Mosquée Bleu:

La Mosquée bleue ou Sultanahmet Camii est une des mosquées historiques d’Istanbul. On la nomme Mosquée bleu pour les céramiques à dominante bleue qui ornent les murs intérieurs. Elle fut construite entre 1609 et 1616, pendant le règne de sultan Ahmet Ier. Comme beaucoup d’autres mosquées, elle comporte également la tombe du fondateur, une médersa et un hospice. La mosquée Sultanahmet est devenue l’une des attractions touristiques les plus populaires d’Istanbul.10495820_10153261236005752_7725136431404628089_o

Je finis cet article avec quelques activités à faire avec des enfants…

Le Miniatürk est un parc miniature, on peut facilement s’y rendre en bateau, deux fois plus de plaisir 😉 c’est un des plus grands parcs miniature du monde. Sur les 105 maquettes, 45 concernent Istanbul , 45 se situent en Anatolie et 15 dans l’ancien Empire Ottoman.

Le musée Rahmi M. Koç. Musée consacré à l’industrie, vous pourrez y observer des bateaux, avions, une collection de voitures et motos impressionnante ainsi que des trains et même un sous-marin. Un lieu de passage obligatoire pour tous les passionnés d’engins mécaniques de tous les temps. En plus, grande section interactive de sciences pour les enfants. Par contre le planétarium n’est pas « top ». Le bateau nous débarque à la porte.

Les Îles des Princes, sont un archipel de neuf îles dans la mer de Marmara au sud-est d’Istanbul, le tour de bateau est agréable, par la suite pas grand chose à faire une fois sur l’île, les enfants ont aimé le tour de calèche, quelques plages, mais souvent très achalandés .

Le Alive Museum, situé dans un immense centre commercial, la visite vaut le coup, on était pratiquement seul, alors nous nous en sommes donné à cœur joie avec les photos…

Suivez-nous sur Facebook

Catégories :Europe, TurquieTags:, , , , , , , , ,

2 commentaires

  1. Je me suis perdue dans votre article, perdue comme si j y étais encore. Pour nous aussi, Istanbul est incontestablement l’une de nos villes préférées. Votre article m’a fait prendre encore plus conscience qu’une semaine c’était vraiment trop court … Et qu’il faudra y retourner. Merci 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :