La Turquie, sur le chemin de l’histoire… 1re partie


Après notre mois et demi à Istanbul, nous avons simplement le goût de découvrir ce pays encore plus en profondeur, nous prenons donc les 43 jours restants sur notre visa (90 jours maximum). Notre itinéraire sera bâti à partir des plus beaux sites historiques du pays. Les Turcs sont fiers de leur histoire et à en voir les lieux, on les comprend. Nous allons vivre une immersion complète dans le temps gréco-romain, et pour chaque lieu, je vous suggère fortement de prendre l’audioguide, qui nous instruit un peu plus à chaque fois.

Voici notre itinéraire.Capture d’écran 2016-04-01 à 08.07.39

Nous faisons notre premier arrêt dans les environs de Bursa (Mudanya), afin de faire plaisir à notre garçon et de dormir sur l’Otantik, un bateau transformé en hôtel.

Arrivés à Çanakkale le lendemain, on s’installe dans un petit appartement pour 4 jours, le temps de découvrir les alentours.

Çanakkale est tout près du Parc National Historique de la péninsule de Gallipoli , et doit aussi sa renommée au fameux site archéologique de Troie. La péninsule de Gallipoli fut le lieu de nombreuses batailles lors de la guerre des Dardanelles, opposant l’empire Ottoman et les forces alliées (France, Angleterre et Russie) durant la Première Guerre Mondiale (1914-1918). En Turquie, l’affrontement est resté célèbre car il marqua le début de l’ascension de Mustafa Kemal qui devint par la suite un des principaux acteurs de la guerre d’indépendance et le premier président du pays. La campagne fut également un élément fondateur de l’identité nationale Turque. Un sentiment de fierté et d’orgueil que l’on sent encore aujourd’hui dans la prestance et l’allure du mâle turc.

Anecdote:

Juste au coin de chez nous, il y a un très petit et sympathique resto… Après que Raphaël ait dévoré avec appétit tous ses « fish and chips », je lui ai dit que c’était des sardines (il me dit depuis le début de la Turquie qu’il n’aime pas ça). Maintenant, il sait qu’il adore les sardines frites. Et si on continu sur le sujet de la nourriture, on mange très bien en Turquie, notre coup de cœur va pour les gözleme: des crêpes farcies soit à la viande, aux épinards et/ou au fromage. Bien sûr, il en existe aussi au Nutella, mais celles-ci sont destinées aux touristes et pour mon fils 😉

On prend une journée pour aller visiter l’île de Bozcaada, une île turque située au nord de la mer Égée. Il s’agit de la troisième île turque par sa superficie. 20 minutes de ferry et on découvre une magnifique île, avec une immense forteresse et plusieurs plages. Un seul
bémol, on a pas de parasol, alors on se protège comme on peut…10600378_10153344556625752_6046290775793499037_n

J’apprends qu’il est possible de faire une journée organisée en snorkel pour voir une épave, Wow! Je suis toute énervée. Je réserve la dite journée. Quand nous arrivons à destination, on plonge à l’eau et là, je vis une drôle de sensation, l’épave me donne la chair de poules. Je sais très bien que personne n’y est mort, mais j’ai comme cet impression. Je n’aime pas trop les cimetières sur terre, ceux dans la mer non plus, on dirait bien 😉 Je garde le souvenir d’une expérience impressionnante malgré les mauvaises photos (conditions difficiles).

À une heure de route de Çanakkale, le site archéologique de Troie nous fait reculer que quelques milliers d’année. Évidemment, encore une fois, les lieux sont impeccables. On  prend un parasol, soleil de feu oblige, notre audioguide et on se projette dans le passé. Il y a à l’entrée, une médiocre représentation du fameux cheval de Troie où on peut entrer à l’intérieur. Si vous voulez voir une reproduction plus fidèle, elle se trouve au centre ville de Çanakkale, c’est celle qui a été utilisé pour le film « Troie » avec Brad Pitt.

Capsule info:

Troie est une colline située dans l’actuelle province de Çanakkale en Turquie. Il correspond à un site de fouilles archéologiques aujourd’hui reconnu sous le nom de site archéologique de Troie par l’UNESCO, qui l’a inscrit sur la liste de son patrimoine mondial en 1998. Situé dans l’ancienne Troade, à égale distance de la mer Égée et des Dardanelles, le site est en effet communément identifié à la Troie depuis le XIXe siècle, bien que de nombreuses incertitudes demeurent. Hissarlik se présente comme un « tel » (colline artificielle), formé principalement par les décombres et les ruines enterrés résultant d’accumulations successives de plusieurs millénaires d’occupation humaine. Ce tel, de trente mètres de hauteur, a attiré un certain nombre d’archéologues amateurs dès les années 1850.

Pour ceux qui n’aurait pas vue le film…

capsule info: Cheval de Troie

Dans la mythologie grecque, l’épisode du cheval de Troie est un événement décisif de la guerre de Troie. À l’initiative d’Ulysse, des guerriers grecs réussissent à pénétrer dans Troie, assiégée en vain depuis dix ans, en se cachant dans un grand cheval de bois,  offert aux Troyens. Cette ruse de guerre entraîne la chute de la ville et permet le dénouement de la guerre.

Suivez-nous sur Facebook

10557530_10153344622885752_3143843135353361874_o

Direction Pergamon, un lieu où l’on peut découvrir un des plus grands théâtres de l’Antiquité. À notre arrivée à l’auberge, nous faisons la magnifique rencontre d’un couple grec venu, eux aussi, pour faire la visite de ce lieu fascinant. Nous venons de nous faire des amis pour la vie, dès le début, ils sont sympathiques et intéressants. Elle est passionnée d’histoire gréco-romaine, nous avons donc notre guide privé durant notre visite de l’acropole, merci Aspa. On prend un funiculaire pour se rendre jusqu’au sommet, la vue est splendide. Le théâtre, entre autres, est très impressionnant, on fait même le fameux teste de son, un en bas qui parle normalement et les autres en haut qui écoute, incroyable on entend tout et cela sans amplification.

Capsule info: Pergame

Pergame est une ancienne ville d’Asie Mineure, en Éolide située au nord de Smyrne, au confluent du Caïque et du Cétios, à environ 25 km de la mer Égée. À l’heure actuelle, son nom est Bergama. Le peuplement de Pergame est attesté dès le VIIIe siècle av. J.-C.. Bien que la tradition la dise fondée par des Grecs d’Arcadie, il est peu probable qu’elle ait été une colonie grecque, vu son éloignement de la mer. Le roi de Perse la donne au Spartiate Démarate vers 480 av. J.-C. Une autre mention attestée de la ville remonte à 339, date à laquelle elle est gouvernée par un tyran grec.1556353_10153371819655752_2509882327123086649_o

 

Un incontournable des sites historiques de la Turquie est Éphèse. Éphèse est  l’une des plus anciennes et plus importantes cités grecques d’Asie Mineure, la première de l’Ionie.  À Éphèse se situait, dans l’Antiquité, l’Artémision, le fameux grand temple d’Artémis fait partie d’une des sept merveilles du monde antique. Aujourd’hui, le grand temple a laissé peu de traces visibles, mais les nombreux visiteurs peuvent découvrir l’antique cité, bien mise en valeur, avec son immense théâtre, son ancien port, ses quartiers d’habitation, et même sa grande bibliothèque récemment reconstituée. C’est définitivement le site où on a l’impression d’être dans un film d’Astérix, non mais sans blague, même s’il y a beaucoup de visiteurs, l’endroit est très impressionnant. On a même apprit que la plupart des grandes décisions se prenaient sur les latrines. (Les latrines sont un endroit aménagé de telle sorte qu’un être humain puisse s’y soulager de ses déjections corporelles, notamment par la défécation.)

Suivez-nous sur Facebook

 

Notre escale à Bodrum fut brève, ville extrêmement touristique, tout est plus cher qu’ailleurs en Turquie. Pour nous, le seul endroit qui vaut le déplacement, est le Musée d’archéologie sous-marine. En 1962, le gouvernement turc décide de transformer le château en musée pour les nombreuses découvertes d’épaves de la mer Égée. C’est ce qui deviendra le Musée d’archéologie sous-marine de Bodrum. Il abrite une grande collection d’amphores (l’amphore est, dans l’Antiquité, le récipient le plus utilisé pour le transport de produits de base : le vin, l’huile d’olive et la bière), de verres anciens, de bronzes, de poteries et d’objets en métal. C’est le plus grand musée de ce type dédié à l’archéologie sous-marine. La plupart de ses collections datent de fouilles postérieures à 1960. Très belle visite et très beau lieu.

À suivre…

Suivez-nous sur Facebook

 

Catégories :Europe, TurquieTags:, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :