Des lieux à couper le souffle en Turquie


Nous continuons notre route pour aller à Pamukkale. Pour y arriver, nous devrons quitter la côte pour entrer en profondeur dans les montagnes. De 3 à 4 heures de route seront nécessaires. Les paysages en valent la peine et une très belle route est en construction pour faciliter la traversée de ces montagnes. Le site de Pamukkale est très visité, je vous suggère donc d’arriver très tôt le matin… avant les bus de touristes. L’idéal est d’y dormir. Dans le village, il y a quelques hôtels pas trop chers. La colline est très impressionnante. Pour nous qui sommes habitués à la neige, de voir cette blancheur, c’est comme une pente de ski enneigée mais en plein été.

Tout semble froid, mais non, c’est plutôt chaud… Tout semble glissant, mais non, c’est plutôt rugueux. Un lieu étrange au beau milieu de nulle part… Belle découverte. Après la marche, d’environ 1 km en pente douce à traverser des petits torrents ou des bassins d’eau tiède bleutée, nous arrivons au sommet, sur le site historique de Hiérapolis. Une immense ville antique qui aurait eu 100,00 habitants dans son apogée. Il est possible aussi d’aller se baigner dans un spa à aire ouverte. Évidemment, avec tous ces touristes qui le fréquentent maintenant, les sources de carbonate de calcium, qui font la blancheur des lieux, sont gérés pour en maximiser le processus de blanchiment de la montagne.

Capsule info:

Pamukkale (« château de coton » en turc) est un site naturel et touristique de Turquie composé de sources formant une tufière. Il est inscrit à l’UNESCO depuis 1988.  Pamukkale est une tufière entièrement élaborée par les eaux chaudes qui s’écoulent des entrailles de la montagne. Le site comporte 17 sources. Certaines d’entre elles ont une température de plus de 45 °C, et sont saturées de sels minéraux et de gaz carbonique. Ce dioxyde de carbone, en se libérant dans l’air, fait précipiter le carbonate de calcium contenu dans l’eau, lequel se dépose, sous forme pâteuse, sur les flancs de la colline et durcit ensuite lors de l’évaporation de l’eau. Chaque litre d’eau délivre un demi-gramme de carbonate de calcium. Ce phénomène naturel laisse des couches blanches sur la pierre, ce qui donne à la montagne une apparence de forteresse de coton ou d’une chute d’eau gelée.10549934_10153413870550752_7679693920207709778_o

 

Dalyan, une belle petite ville avec un très beau port. On s’y est réservé une soirée en amoureux, à bord d’un bateau qui fait la visite du lac de Koycegiz, un lac d’eau douce. Un magnifique coucher de soleil, une bonne bouffe (sur le bateau), une baignade au clair de lune, un bain de boue, une soirée toute en beauté. Nous ne laisserons pas notre fils en plan, dès le lendemain, nous reprendrons le bateau et cette fois-ci, de jour pour aller faire un peu de snorkel. Une des choses à voir absolument à Dalyan, demeure les tombeaux des rois de Kaunos. C’est magnifique de voir le travail qu’ils ont fait et juste incroyable que ce soit à cette hauteur dans la falaise… Il faut prendre un petit bateau (quelques sous) pour pouvoir observer les tombeaux de plus près et de belles randonnées peuvent être faites dans les environs.10348873_10153413873195752_357444910369512894_o

 

Saklikent, qui est à une heure de Féthiye, est une gorge de près de 18 kilomètres de long. Ce sont des paysages à couper le souffle…Nous ne sommes pas les seuls à vouloir admirer cette beauté, par contre, la plupart des touristes restent au début de la gorge, il vous suffit donc de marcher encore quelques minutes pour avoir l’impression d’y être seul au monde.

Anecdote:

Je me promène toujours la caméra au cou, la mienne, contrairement à celle de mon mari, n’est pas faite pour aller sous l’eau, je fais donc très attention… Je marche avec de l’eau jusqu’au genoux, j’apprécie le paysage extraordinaire et là … juste devant moi se trouve une énorme roche qui sous l’eau passe inaperçue … En moins de deux, je me retrouve de tout mon long, sous l’eau, étendue avec ma caméra ouverte! Je me relève d’un bond, les genoux en sang et ma seule préoccupation: ma caméra! Je suis en panique. Mais comme la vie est bonne pour moi, après l’avoir asséchée du mieux que l’on pouvait, ma caméra fonctionnera encore plusieurs mois, mais gardera par contre les traces de cette mésaventure en reproduisant deux petites taches dans le haut de chacune de mes photos… mais vous ne les verrez pas…

DSC05932

DSC05924

On s’arrête une semaine dans la région de Kalkan. Nous ne le regretterons pas. Nous avons un très bel appartement Airbnb, avec une vue à couper le souffle sur la ville et un feu d’artifices à tous les soirs…10700316_10153413879695752_4401735147048897032_o

On prend une journée en bateau pour aller voir l’île de Kekova. Où il y a une ancienne cité submergée, c’est très impressionnant. J’aime beaucoup la photo de l’escalier qui mène à la mer… On fait un peu de snorkel, dans les zones en dehors du site archéologique, mais il n’y a pas grand choses à voir. L’eau par contre est d’une couleur et d’une clarté impeccable. On fait une pause dans le charmant village de Kalekoy avec toutes ses petites boutique-souvenirs et ses restos.

Capsule info:

Kekova  est une île turque située au sud du village de Simena (Kaleköy en Lycie). Elle couvre une superficie de 4,5 km2 et n’est pas habitée. L’île de Kekova a donné son nom à toute la région qui s’étend sur 260 km2 et couvrait les cités anciennes de Simena, Dochiste (Apollonia), Theimussa et Aperlai. Sur le versant septentrional de l’île se trouvent les vestiges partiellement immergés de l’ancienne cité d’Apollonia, en partie détruite par un tremblement de terre au IIe siècle. Reconstruite à l’ère byzantine, elle fut abandonnée définitivement en raison des incursions arabes. La région de Kekova a été déclarée zone protégée en 1990 par le ministère de l’Environnement turc. Pour éviter le pillage du site archéologique, toute plongée sous-marine y est formellement interdite.

 

Le reste de la semaine, nous parcourons les environs et avons la chance de rencontrer un couple qui vient d’Angleterre, fort sympathique, avec qui nous ferons la fête quelques soirs. Il faut dire que Kalkan est une ville magnifique, avec de très bons restaurants et qu’il y règne une certaine ambiance festive. Un lieu de villégiature prisé, mais beaucoup plus sympathique que Bodrum.

La plage est à deux pas de notre appartement et cette dame, lourdement vêtue pour nous, est prête pour la baignade…

Nous quittons ce petit paradis en direction d’Antalya. Nous faisons un arrêt à Myra, un des plus beaux sites archéologiques que nous ayons vu. Les tombeaux dans la montagne sont remarquables, pleins de détails, on pourrait même s’y méprendre et croire que ce sont des maisons. On passe du temps juste à vivre et ressentir l’endroit. Pour moi, Myra demeure un des endroits que j’ai trouvé le plus impressionnant.10494919_10153450620300752_6207414651410758844_o

1015688_10153450622770752_1883770247389612043_o

Tentez de nous trouver?!!

On s’installe pour notre dernière semaine en Turquie, dans un appartement Aibnb, en banlieue de la ville d’Antalya. Nous aimons bien la place. On se retrouve vraiment dans un complexe d’appartements, à l’image des « blocs » où vivent les Turcs. Au centre du terrain, nous avons une grande piscine, un terrain de basket et plein plein plein d’enfants. Nous ferons quelques visites durant notre semaine, mais nous choisirons de profiter de l’endroit de manière à ce que notre fils sociabilise avec beaucoup d’amis.

Encore très chanceux, car une fois par année il y a un festival de ballets et d’opéras qui se produit dans le magnifique théâtre romain antique d’Aspendos. Durant notre bref séjour à Antalya, il y avait le ballet « Harem »… Très belle expérience, bon spectacle et splendide endroit.

 

On visite aussi le musée d’Antalya. Après plusieurs visites de ruines, de palais abandonnés, avec des restes de sculptures, il est bien de voir un musée avec les vrais et presque entières statues qui ont été récupérées et ainsi sauvées des pillages. Ça nous transporte vraiment dans une autre époque.

Cette statut (en bas) montre l’ampleur du pillage fait dans les lieux historiques. Le haut de cette statue, à partir de l’abdomen, a été retrouvée aux États-Unis. Un universitaire, la voyant au musée de Boston, a fait le rapprochement avec le bas exhumée en 1980 à Pergé, tout près d’Antalya. Il s’agit d’Héracles.10490068_10153450630110752_2203174571101216397_o

Je finis avec quelques photos « On the road »

10603868_10153413876035752_4569226737303409977_o

Une idée de la route dans les nuages, magnifique…

10446340_10153413875745752_4111597594712475762_o

Après s’être retrouvés dans une route cahoteuse en flanc de montagne avec peu d’essence dans le réservoir, il y avait ces paysages pour se changer les idées.

10520514_10153413876490752_1720163526609987790_o

À la sortie de la gorge de Saklikent

10520514_10153413876245752_3322515311695348569_o

Ici, Xanthos…

10562624_10153413874870752_7255076347905525189_o

Les ruines de TLOS.

10679935_10153413875240752_2455771294623251315_o

Ruches dans la montagne.

10468430_10153413885850752_8291316853305494207_o

 

10655232_10153413879480752_6828714323369573992_o

Bougainvilliers… et drapeau Turc

DSC06381

Nouveaux mariés…

10575347_10153450625320752_2210611283962656106_o

1534775_10153450624735752_5564549285691163060_o

Vue d’Antalya, depuis Kaleiçi…

10368923_10153450623840752_88642312497480973_o

Kaleiçi, la partie historique d’Antalya…

10714046_10153450628670752_2476849526110120153_o

Chutes et galion… d’Antalya

Catégories :Europe, TurquieTags:, , , , , , , , ,

5 commentaires

  1. Allo vous deux, merci de me faire rêver.
    Vous avez des photos magnifiques!

    J'aime

  2. Comme d’habitude, magnifique et le titre est plus qu’approprié , bon vent à vous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :