Rajasthan, mille et un temples et palais… Jaipur, Pushkar, Udaipur, Ranakpur (Inde) 2015


10994877_10153841986470752_1186161932971497744_oNotre chauffeur, qui est toujours à notre écoute (voir le premier article Incredible India ) continue de nous impressionner en nous amenant à des endroits qui sortent des sentiers battus.

GALTA JI TEMPLE, (PRÈS DE JAIPUR)

Ici, ce n’était pas la beauté (même si c’était très beau), mais plutôt l’énergie qui prenait toute la place. Difficile, même impossible à décrire… Disons que je n’aurais pas dormi ici…

Traduit de l’anglaisGaltaji est un ancien pèlerinage hindou situé à environ 10 km de Jaipur, dans l’État indien du Rajasthan. Le site consiste en une série de temples construits dans une crevasse étroite dans l’anneau de collines qui entoure Jaipur.

Adresse: 302006 Jaipur

Prix d’entrée : Gratuit

 

Amber est une ville abandonnée de l’Inde, maintenant intéressante pour la visite de la forteresse. Définitivement un site qui vaut le déplacement. On y passe plus de 4 heures à en faire le tour, juste la montée prend un bon 45 minutes. On peut y monter à dos d’éléphant, mais disons que c’est l’attrape-touriste parfait et nous évitons d’encourager leur utilisation, connaissant les traitements qu’on leur inflige pour les dresser. Une image vaut mille mots, alors voici notre parcours en photos…

Le Fort d’Amber (en hindi : आमेर क़िला ) se trouve à Amber, ville d’une superficie de 4 km2, située à 11 km de Jaipur, dans l’état du Rajasthan, en Inde. Le fort qui domine Jaipur du haut d’une colline, est la principale attraction touristique de la zone. La ville d’Amber a été à l’origine construite par Meenas et plus tard développée par le Raja Man Singh I.

Le fort d’Amber est connu pour ses éléments caractéristiques de l’art Hindou. Avec ses grands remparts et toute une série de portes et de chemins pavés, le fort surplombe le lac Maota principale source d’alimentation en eau du site.

Le Fort d’Amber est aussi connu sous le nom de Palais d’Amber car il englobe ce qui a été la résidence des maharajas Rajput et de leurs familles durant des siècles.

Selon le Surintendant du Département de l’Archéologie et des Musées, le palais a reçu en 2007, jusqu’à 5 000 visiteurs par jour et au total 1,4 million.

Lors de la 37e session du comité du Patrimoine Mondial qui s’est tenue en 2013 à Phnom Penh, au Cambodge, le Fort d’Amber, avec cinq autres forts du Rajasthan (Chittorgarh, Gagron, Jaisalmer, Kumbhalgarh et Fort de Ranthambore), a été déclaré au Patrimoine Mondial comme faisant partie du groupe des « Forts de colline du Rajasthan ».

Adresse: 302006 Jaipur
Horaires:  Tous les jours de 8h-17h30 ; son et lumière en anglais à 18h30 – 200 Rs – réserv. [TEL] (141) 253 08 44
Prix d’entrée : 500 Rs ( 9$ can.)

 

Palais des Vents

Impossible d’aller à Jaipur sans faire un cliché du Palais des Vents. Préparez-vous à vous faire harceler pour avoir accès à la meilleure vue (on nous avait bien averti de l’arnaque), alors vite fait, on prend la photo et après on explique à notre fils l’histoire derrière cette construction assez particulière…

Le Palais des Vents (Hawa Mahal) est un bâtiment construit au XVIII siècle à Jaipur, capitale du Rajasthan en Inde. Il est considéré comme l’une des merveilles de l’architecture rajput.

Les centaines de fenêtres et balcons (953 semble-t-il) qui ornent sa façade sur cinq étages sont construits de façon à permettre aux femmes du harem royal de voir à l’extérieur sans être vues en retour. Construit selon les canons de l’architecture rajput, il a été conçu de façon à permettre au vent de circuler à l’intérieur et, ainsi, de le rafraîchir.11004520_10153841986245752_7537746574876657925_o

 Pushkar

une petite ville avec un sentiment des année 70… Disons qu’ici les boissons à la marijuana sont très populaires 😉 On relaxe, on se promène dans la ville, on prend même le temps de faire quelques boutiques (bon d’accord, c’est à moi que ça fait vraiment plaisir). Une petite ville qui bouge, mais qui en même temps nous repose.

Les vaches sacrées, et il y en a sacrément partout et les excréments qui viennent avec ;)Les vaches en Inde sont omniprésentes, au Rajasthan et dans plusieurs autres états, elles sont sacrées, alors en plus des piétons (le pays le plus peuplé du monde), des voitures, des motos, il faut aussi faire attention aux vaches, aux chèvres et toujours, mais toujours regarder où on met les pieds, car une bouse de vache, c’est gros, pis ça colle en titi…10841806_10153860417595752_5538080853473710617_o

1519359_10153860414120752_1038030712512787355_o

La photographe photographiée en pleine rencontre avec la vache sacrée, c’est un signe ça 😉

11054510_10153860415085752_785473319828076981_o

Le langur, commun au Rajasthan…

Udaipur

Une belle ville typique, avec plein de petites rues… Mon mari et Jo sont malades, alors Rafi et moi, on part visiter le « CITY PALACE ». Le plus vaste palais du Rajasthan. En soirée, un bon resto sur le bord de l’eau et on va voir un très beau spectacle de danse.

Le City Palace

C’est un complexe de plusieurs palais situé dans la ville d’Udaipur dans l’État indien du Rajasthan. Il a été construit en 1559 par le Maharana Udai Singh comme palais principal de la dynastie rajput des Sisodia, après avoir du quitter Chittorgarh. Il est situé au sommet d’une colline sur la rive est du lac Pichola. Udaipur était la capitale historique de l’ancien royaume de Mewar.

Le City Palace a été construit dans un style qui est une fusion des styles rajput et moghol. Il est considéré comme le plus important palais de ce style. Il offre un panorama sur le lac Pichola, ses îles où sont construits des palais tels que le Lake Palace. (Wikipédia)

Adresse: City Palace, 313001 Udaipur
Horaires:  Tous les jours de 9h-17h30
Prix d’entrée : 250 Rs ( 4,70$ can.)

En prenant un « Touk-Touk » jusqu’au Palace, on découvre que notre chauffeur se rapproche drôlement du singe, Rafi se retient pour ne pas éclater de rire, moi j’ai juste envie de sortir ma pince à sourcils 😉DSC08465

Kumbhalgarh

On reprend la route, et là encore une fois notre chauffeur nous arrête dans un très bel endroit que je n’avais jamais entendu parlé… Kumbhalgarh, avec des murs de 36 kilomètres de long… Hors des sentiers habituels, puisqu’il n’y a pas de bus de touristes. Nous avons fait la montée jusque sur le toit et la vue en valait la peine. Un coup de cœur pour ce magnifique endroit.

Kumbhalgarh

Situé à 82 km d’Udaipur, Kumbhalghar est le plus important fort du Mewar après celui de Chittorgarh. Occupé jusqu’au XIX siècle, il est aujourd’hui ouvert au public. La vue depuis le fort s’étend sur plusieurs dizaines de kilomètres sur la chaîne des Ârâvalli, et lorsque le temps le permet, on peut apercevoir au loin les dunes du désert du Thar. Bâti au sommet d’une colline à 1 100 mètres d’altitude, le fort est ceint de murs de 36 kilomètres de long. Cette enceinte est prétendue, à tort, être la deuxième plus longue du monde après la Grande Muraille de Chine ; elle est en réalité la troisième derrière celle de Gorgan en Iran.(Wikipédia)

Adresse: 313325 Kumbhalgarh
Horaires:  Tous les jours de 8h-18h
Prix d’entrée : 200 Rs ( 3,70$ can.)

Ranakpur

En remontant vers le nord, un arrêt pour dormir à Ranakpur, et aussi pour y voir, à mon gout, le plus beau temple de l’Inde (Adinatha), c’est un temple « Jaïn ».

La finesse du marbre sculpté, on y passe des heures juste à regarder le travail incroyable derrière cette œuvre.

J’ai évidemment pris plusieurs photos, mais je n’en trouve aucune qui représente correctement les lieux. Je vous le dis, ça vaut VRAIMENT le détour…

Jaïn

Le but de la vie pour les jaïns est le même que pour l’hindouisme, le bouddhisme et le sikhisme: le croyant doit atteindre l’illumination menant à la fin des réincarnations appelée moksha ou nirvana. L’humain doit sortir du flux perpétuel des réincarnations: le samsara, par des choix de vie appelés vœux dont le premier, qui mène tous les autres, est celui de l’universelle non-violence nommée ahimsâ ; la méditation et le jeûne sont aussi des pratiques jaïnes. Les Maîtres éveillés, guides spirituels de cette religion, dénommés les Tirthankaras (en sanskrit « les faiseurs de gué ») ont enseigné avant notre ère les principes du jaïnisme. Le terme de chemin de purification est utilisé de nos jours pour décrire la route que doit suivre le pèlerin afin d’atteindre cette illumination.

Adinatha

La construction eut lieu au milieu du XVe siècle et aboutit à un temple immense, formé de 29 salles, comportant 80 coupoles portées par 420 piliers. Le bâtiment est censé compter un total de 1444 piliers tous sculptés avec une ornementation différente. L’ensemble est construit en marbre blanc dont chaque centimètre est gravé, sculpté, ornementé. Le temple est aussi appelé Chaumukha, ce qui signifie quatre faces car la cella abrite un Tîrthankara à quatre faces regardant vers les quatre points cardinaux. (Wikipédia)

Adresse: Ranakpur, 306702 Sadri

 

Catégories :Asie, IndeTags:, , , , , , , , , , ,

1 commentaire

  1. Bon j’ai finalement retrouvé votre site, superbes photos…j’ai beaucoup de ratrapage a faire, j’espère que vous allez bien. Je lis et vous ecris par la suite…xxxx

    Michel

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :