De Bangkok à Chiang Mai…


Nous sommes arrivés à Bangkok, cette méga métropole, sans aucune idée de son immense étendue… Nous avions un appartement pour deux semaines, trouvé dans la banlieue est sur Airbnb, puisque ma mère et mon oncle venaient nous rejoindre. J’avais d’ailleurs très hâte de les voir, ça faisait déjà plus de 6 mois que je n’avais pas vu ma maman.

Quand nous déambulons dans les rues, une autre chose me frappe, autre que le bruit et le mouvement perpétuel, c’est la présence de jeunes moines un peu partout dans les rues. Il faut savoir qu’en Thaïlande, quand tu es un garçon, tu dois soit faire l’armée ou l’école des moines. Si j’ai bien compris, c’est à la pige. Alors si ton nom tombe dans la catégorie armée, tu te dois de faire deux ans et si tu es chanceux (personnellement, je préfère les moines) tu fais trois ans d’éducation avec les moines. J’imagine qu’après trois ans certains décident de rester dans le domaine et que ça perpétue les coutumes et croyances. J’ai aussi appris que les Ladyboy ( nom donné aux jeunes transexuels thaïlandais) sont dispensés de faire l’armée. Il est rare que les transsexuels aient des avantages.

Durant nos deux semaines à Bangkok, on en profite pour visiter quelques temples dont le Wat Arun et le Wat Pho (Wat ou vat est le mot pour dire temple).

Petit conseil, si vous êtes dans un pays bouddhiste et que vous avez des problèmes de digestion, les toilettes des temples sont impeccables, un autre conseil sur le même sujet et ça pour une grande majorité des pays, je vous suggère toujours d’avoir sur vous un rouleau de papier hygiénique 😉

Une activité à ne pas manquer lors d’une visite à Bangkok est la magnifique balade sur le Khlong. Pour quelques Bahts (monnaie thaïlandaise), vous vivrez une immersion au cœur de la ville. C’est incroyable de voir toutes ces maisons qui semblent flotter, mais qui reçoivent le sillon des nombreux bateaux « long tail ».  Plusieurs d’entre elles donnent l’impression qu’elles pourraient s’effondrer dans la prochaine minute. Le « long tail » est le nom donné à tous ces bateaux de Thaïlande qui ont un moteur qui s’apparente à ceux des automobiles, avec une longue queue se terminant par une hélice.   Ceux-ci sont très mobiles et bruyants.

Capsule info, Le Khlong:

Khlong est le nom générique des canaux de la plaine centrale de Thaïlande. Les khlongs constituent un réseau relié à la Chao Phraya, à la Tha Chin, à la Mae Klong ou à leurs affluents. Dans la capitale, Bangkok était jadis entièrement quadrillée de khlongs, qui lui valaient le surnom de « Venise de l’Est ». Ils servaient pour le transport, le commerce (marchés flottants) et aussi pour les égouts. Aujourd’hui, la plupart ont été comblés et transformés en rues, bien que Thonburi (à l’ouest de la Chao Phraya) conserve quelques-uns de ses principaux canaux. Le centre de Bangkok profite toujours du Khlong Saen Saeb où circule un service de bateaux express.

Suivez-nous sur Facebook

Durant notre tour de bateau, nous faisons un arrêt pour visiter le temple Wat Arun. Magnifique, en bordure du fleuve, ce sont toujours les détails de ses fresques de céramiques qui nous impressionnent le plus. Très étroite la montée, mais la vue en vaut le détour…

 Capsule info Wat Arun:

Le Wat Arun est un temple bouddhiste de Bangkok, en Thaïlande. Le temple est situé dans le quartier de Bangkok Yai, sur la rive droite (Ouest) du fleuve Chao Phraya. Son nom complet est Wat Arunratchawararam Ratchaworamahavihara . Ce temple doit son nom au dieu Hindou Aruna qui symbolise l’aurore. Le wat comprend quatre petits prangs à chaque angle, qui abritent des statues de Nayu (la divinité du vent) à cheval.  Le très fort taux d’inclinaison des escaliers du prang central atteste de la difficulté à atteindre les niveaux supérieurs de l’existence. Autour de la base des prangs, on trouve différentes figures d’anciens soldats et animaux chinois. Les toits du temple Wat Arun sont ornés de kinaries (femmes-oiseaux aux mains jointes). La circonférence de la base de la structure est de 234 mètres et le prang central (stûpa) s’élève à 82 m. Il est surmonté d’un trident à sept branches, mentionné par de nombreuses sources comme le « trident de Shiva « .

Impossible de passer à côté du temple de Wat Pho. On peut y voir une statue gigantesque de bouddha entièrement recouverte d’or, IMPRESSIONNANT! Les temples de Bangkok sont très différents de ceux du Cambodge, il y a beaucoup de dorures et de brillance, personnellement, je les trouve un peu « kitsch », mais cela n’empêche pas  d’apprécier la beauté des détails.

Capsule info Wat Pho:

Le Wat Pho ou Wat Phra Chettuphon (temple du Bouddha couché) est un des plus grands et des plus anciens temples bouddhistes de Bangkok. D’une superficie de 8 hectares, il est situé à l’est de la Chao Phraya, immédiatement au sud du Palais royal dans le quartier de Phra Nakhon. Il abrite un grand Bouddha couché. Cette statue représente Bouddha sur son lit de mort, sur le point d’accéder au parinirvâna (la fin de l’existence physique d’une personne qui a atteint l’éveil ). Elle fait 43 mètres de long et 15 mètres de haut. Ses pieds sont incrustés de nacre représentant les 108 états de Bouddha.

DSC02038

Nous visitons aussi la maison de Jim Thompson, un lieu d’une belle tranquillité au centre de cette ville si mouvementée.

Capsule info maison de Jim Thompson:

La maison de Jim Thompson est un musée situé près du quartier moderne de Bangkok. Elle a été construite à partir des années 1950 par  un américain, Jim Thompson, un homme d’affaires et aventurier qui avait pour ambition de relancer l’industrie de la soie thaïlandaise qui était alors en déclin. Ces maisons se trouvent au bord d’un khlong (canal). Amoureux de l’art asiatique, il racheta six maisons thaï traditionnelles, la plupart à Ayutthaya. Elles furent transportées et remontées ensemble à Bangkok. Il s’agit d’un des rares exemples d’architecture thaïe traditionnelle conservée en excellent état. Jim Thompson se servait de ces maisons pour entreposer ses collections de meubles et de céramiques Bencharong.  Celles-ci sont aujourd’hui devenues un musée.

Et un coup de cœur pour mon petit coté enfant qui adore tous les spectacles, le show de Siam Niramit vaut vraiment le détour. Celui-ci présente l’histoire du royaume de Siam (ancien nom donné à la Thaïlande) en musique et en danse.  C’est définitivement un spectacle à grand déploiement.   Si vous aimez le style, il est au top!

Après deux semaines mouvementées, mon mari prend son courage à deux mains et loue une voiture, la première d’une longue lignée en Asie. Il faut quand même que je mentionne qu’il est un ancien chauffeur de camion (pour la poste), car ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir conduire dans les pays où les règles routières n’existent pratiquement pas, avec en plus la conduite à droite, je suis extrêmement fière de lui.

Nous nous dirigeons vers Chiang Mai, profitant de 5 jours pour s’y rendre, nous prenons le temps de faire quelques belles découvertes. Premier arrêt: Ayutthaya. On fait la visite de quelques-uns de ses temples, il n’en reste pas grand-chose, le temps et les pillages les ont beaucoup endommagés, d’ailleurs, je trouve un peu décevant qu’il soit fait en brique, ça enlève un peu de charme. Je crois que quand on arrive du Cambodge, c’est un peu plus difficile d’apprécier à leur juste valeur les temples thaïlandais. J’ai eu par contre un très gros coup de cœur pour cette sculpture encastrée dans un arbre, juste pour cela, ça vaut le détour…

Suivez-nous sur FacebookDSC02177

Capsule info Ayutthaya:

Ayutthaya est la capitale de la province d’Ayutthaya en Thaïlande. La ville fut fondée en 1350 par le roi U-Thong (Ramathibodi Ier) et devint la capitale de son royaume, généralement connu sous le nom de Royaume d’Ayutthaya. Pillée par les armées birmanes du roi Bayinnaung en 1569, la ville fut détruite par celles du roi Hsinbyushin en 1767. Ses ruines ont été constituées en Parc historique d’Ayutthaya. La ville nouvelle fut reconstruite quelques kilomètres plus loin vers l’est. La ville se trouve au confluent de la Chao Phraya et de la Pa Sak, la vieille ville se trouvant dans un méandre du fleuve, recoupé par un canal pour en faire une île.

Deuxième arrêt: Lopburi. C’est une ville complètement envahie par les singes. On passe dans cette ville pour y voir le spectacle, c’est exactement comme la planète des singes, l’homme n’est plus le maitre des lieux.   Ça ne donne pas trop envie d’y rester longtemps. On aime beaucoup les singes, mais là, c’est quelque chose. Il règne une impression qu’à tout moment, on peut se faire prendre soit nos lunettes, notre sac ou comme nous l’avons vécu, notre antenne de voiture. Je considère quand même qu’un arrêt vaut le détour, c’est unique.

Anecdote:

Le matin vers 5h je me réveille avec des gros bruits de taule, encore un peu endormie, je crois que ce sont des travailleurs dans la rue, je les trouve franchement matinal. Je me lève pour voir les coupables et quelle n’est pas ma surprise de constater que tout ce vacarme est dû aux dizaines de singes qui sautent et courent partout sur les toits, vraiment spécial comme réveil…

Troisième arrêt: Sukhothaï. Il y fait une chaleur écrasante de 40 degrés à l’ombre. Sukhothaï est une cité remplie de vieux temples, l’immensité nous fait ressentir le grandiose des lieux. Un endroit agréable avec de très beaux Bouddhas.

Capsule info Sukhothaï:

Sukhothaï est la première capitale du Siam (Thaïlande) fondée en 1238 et mettant fin au règne Khmer d’Angkor Wat. Sukhothaï a été inscrite en 1991 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle est plus célèbre pour son art que pour ses réalisations politiques.

DSC02265

Et pour finir, je vous laisse encore quelques photos… J’ai aussi quelques recettes asiatiques,  juste suivre le lien ici

Suivez-nous sur FacebookDSC01246DSC01093DSC01263DSC01197DSC01945DSC02012DSC02099DSC02243

Catégories :Asie, ThailandeTags:, , , , , ,

5 commentaires

  1. Très jolies photos ! Simple remarque : la photo de l’éléphant me fait penser à quelque chose. Je ne sais pas si tu es au courant des tortures qui sont faites aux éléphants pour leur faire faire ce genre de poses ? Je n’ai pu m’empêcher de penser à cela. J’espère que ces éléphants n’étaient pas mal traités. En tous cas, jolis voyages ! Et merci d’être mon 100e abonné 😉

    J'aime

    • Merci! je sais très bien, j’en parle justement dans un autre article (La Thaïlande en famille)… Voici le paragraphe concernant ce sujet. Voici une autre activité méga touristique, un classique à Chiang Mai: une journée avec les éléphants. Une superbe journée où on peut les nourrir, monter sur leurs dos, faire une promenade et terminer en leur donnant un bain. J’ai découvert, lors de cette journée, un animal extraordinaire, au physique fort et imposant, mais rempli de douceur et de sagesse. Un vrai coup de cœur… Malheureusement, après notre magnifique journée, j’ai reçu sur mon facebook un article (attention, Coeur sensible s’abstenir) montrant les horreurs faites à ces animaux. Pour nous, pauvres touristes à la recherche d’exotisme, je suis sans mot et le cœur en miettes de n’avoir pas su! Mon choix aurait été très différent… Vous comprendrez, qu’après coup, je ne peux vraiment pas vous suggérer cette activité.

      Aimé par 1 personne

  2. Nous avons fait quasiment les mêmes villes/arrêts pour rejoindre Chiang Mai depuis Bangkok. Nous en gardons de très bons souvenirs ! Prendre le train en Thaïlande est une sacré expérience !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :