Nos Tops et Flops de Kyoto


Pour nos deux semaines à Kyoto, nous avons une belle petite maison (ou plutôt un beau petit chalet, Airbnb) en campagne (40 min. du centre-ville de Kyoto) directement en face de l’immense Lac Biwa. On apprécie la tranquillité après la frénésie des foules de Kyoto.

Je vous présente rarement des lieux en vous disant mes tops et mes flops, mais ici à Kyoto, j’ai eu quand même beaucoup de flops… Mon chum me trouve un peu sévère, mais j’ai beaucoup de difficultés à apprécier un lieu quand une foule me compresse. Ça me donne le sentiment de faire « check » sur la liste de choses à voir sans vraiment les vivres et ça, je n’en ai aucun intérêt

Alors commençons par les tops…

Le temple Sanzenin:

Le Sanzen-in (三千院), aussi appelé Ōjō Gokuraku-in, est un temple bouddhiste de l’école Tendai monzeki situé à Ōhara, Kyoto au Japon (pas très loin de notre demeure). La triade d’Amida Nyorai flanquée de serviteurs datant de l’époque de Heian est un trésor national.(Wikipédia)

Il fait partie de mes tops, malgré l’achalandage, car la beauté des lieux surpasse la foule. Le coup de coeur de l’endroit est indéniablement la mousse verte qui recouvre le sol et les très sympathiques statuettes remplies de mousse. En plus, nous sommes servis coté étampes, plus de 6 sur le site… Voir l’article précédent pour l’infos sur les étampes. L’excentrique Osaka

Le temple Sanzenin vu et commenté par Rafi

Note générale : ♥ ♥ ♥  sur 5

Coup de coeur #1 : Les petites faces (sculptures) dans la mousse

Coup de coeur #2 : Il y avait de petites figurines que l’on pouvait peinturer… Devinez laquelle j’ai fait?

Capsule humoristique : J’ai eu beaucoup de plaisir à me fondre dans le décor avec mon manteau Hihihi!

 

dsc06621

dsc06631

Fushimi Inari Taisha

Fushimi Inari taisha (伏見稲荷大社) est un sanctuaire shinto fondé en 711 et dédié aux divinités de l’agriculture. Ce sanctuaire est surtout connu pour ses milliers de torii vermillons formant un chemin sur la colline sur laquelle le temple est construit. Ces torii sont pour la plupart des dons faits par des particuliers, des familles ou des entreprises à Inari. Le nom des donateurs figure souvent sur les montants du torii. Le coût d’un torii valait en août 2016 entre 175 000 et 1 302 000 yens (entre 2,300$ et 15,000$ can.).

Le kami Inari représente le protecteur des céréales, plus particulièrement du riz et il a été ainsi historiquement associé avec la richesse, ce qui peut expliquer la présence de ces milliers de torii.

La superficie totale du sanctuaire est de 870 000 m². En 2015, on estimait que 2,7 millions de personnes venaient chaque année y faire leur première prière de l’année (appelée hatsumōde). (Wikipédia)

Alors évidement qu’il y a des tonnes et des tonnes de gens, mais il faut être persévérant (même si l’envie de faire demi-tour après 5 minutes vous vient à l’esprit). Les lieux deviennent magnifiques et magiques quand la foule s’estompe (après 40 minutes de marche). Nous avons fait le tour complet de la montagne (environ 3 heures), je le suggère fortement, vous découvrirez à un certain moment le silence et l’immensité des lieux.dsc06735

Le spectacle « Gear« 

Alors ici, ce n’est pas un lieu mais un spectacle haut en couleur pour toute la famille. J’aurais du mal à décrire ce spectacle, entre les différents talents des acteurs, acrobatie, jonglerie et mime.  C’est poétique, sans parole mais avec des éléments visuels, des bruits qui permettent naturellement de savoir ce qui se passe. La salle est suffisamment petite pour bien profiter du spectacle et des effets visuels. Un spectacle à ne pas manquer. Les photos sont interdites alors voici quelques unes trouvées sur leur site. Gear

Le spectacle de « Gear » vu et commenté par Rafi

Note générale : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ sur 5 une note parfaite

Coup de coeur: Le décor robotisé et les performances des acrobates.

Sanjūsangen-dō

Un coup de cœur inattendu, l’effet de toutes ces statues rassemblées dans la même pièce donne des frissons, je ne pouvais m’empêcher de les imaginer se mettre à vivre tellement elles sont réalistes (bon d’accord, j’écoute beaucoup de films et j’ai beaucoup d’imagination). Mais reste que l’endroit à quelque chose de mystique.

Les photos sont interdites à l’intérieur, vous n’avez donc pas le choix d’aller voir par vous même… mais ça en vaut la peine.

Iwatayama Monkey Park

On adore les singes (surtout Rafi). Ici, on est servi, après un petite randonnée en forêt, on arrive sur le haut d’une montagne avec vue sur la ville. Une centaine de macaques qui nous accueillent. Ils y en a vraiment de tous les âges, et ils sont partout. Il est possible de les nourrir (à faible coût), mais le plus intéressant, c’est que pour les nourrir, c’est les humains qui sont en cage. Alors pas de soucis quand nous sommes dans leur territoire, il savent très bien qu’il n’auront rien… S’il veulent manger, ils doivent aller sur le grillage de notre cage pour qu’on leur tende les bananes ou les arachides. D’ailleurs, nous avons remarqué que chacun avait sa préférence…dsc06868

dsc06883

Iwatayama Monkey Park vu et commenté par Rafi

Note générale : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ sur 5, une autre note parfaite

Coup de coeur: La quantité de singes

J’ai adoré que ça soit nous en cage et eux en liberté.

Le musée de Manga

Le nombre de mangas archivés au moment de l’ouverture (le 25 novembre 2006) dépassait déjà 300 000, comprenant des magazines de l’époque Meiji, des oeuvres modernes populaires du Japon et de différents pays. Si vous n’êtes pas fan, ce n’est pas d’un grand intérêt, par contre pour mon fils WOW! Le paradis. Une grande section où des ouvrages en anglais et en français sont aussi disponibles. Finalement, c’est comme une énorme bibliothèque consacrée à un seul style de livre « Les Mangas« .

C’est le grand coup de coeur de mon fils, il y viendra à 4 reprises. Et oui, on va le reconduire et on visite des temples, puis 4 heures plus tard, on revient le chercher. Et chaque fois, il nous dit : « Déjà, juste encore un peu, j’ai pas fini mon livre.« 

Qu’est-ce qu’un Manga?

Un manga (漫画) est une bande dessinée japonaise. Le mot « manga » est parfois utilisé pour désigner, par extension, une bande dessinée non japonaise respectant les codes des productions populaires japonaises ou pour nommer, par métonymie, d’autres produits visuels rappelant certaines de ces bandes dessinées (dessins animés, style graphique, etc.).  La plupart des mangas sont en noir et blanc. Les mangas se lisent souvent dans le sens inverse des bandes dessinées occidentales : de droite à gauche, ce qui correspond au sens de lecture japonais. Cela amène une certaine confusion puisque la lecture des mots se fait alors dans le sens inverse de celui des cases. (Wikipédia)

 

 

Malheureusement, voici mes flops

Les temples de Daitoku-ji (pas les temples, mais plutôt le prix)

La raison du flop, n’est pas la foule, mais disons… le prix... L’endroit englobe plusieurs temples, tous différents dont plusieurs avec jardins zen (moi, j’aime beaucoup), mais on doit débourser une somme assez faramineuse pour chaque entrée (entre 400¥ à 2000¥ par personne), pas de forfait pour plusieurs (ou en tout cas on ne l’a pas vu). Alors on se contente d’un site avec un jardin zen, composé de roches, de sable et de pierres. Jolie, mais on y fait le tour assez rapidement. Prendre le temps de lire les infos sur la raison de chaque emplacement de pierre rend la visite beaucoup plus intéressante.

Le temple Daisein-In (celui que nous avons visité).

Dans cet espace, le jardin est situé tout autour d’un bâtiment unique. Le jardin est divisé en quatre parties qui figurent quatre représentations de paysages différents. Il a été créé comme une représentation tridimensionnelle des peintures monochromes de l’époque Song et est un archétype des jardins japonais de style Karesansui, c’est-à-dire les jardins de pierre secs. En effet, les mouvements de l’eau sont figurés par du gravier ratissé autour des pierres. Y est notamment visible le fleuve de la vie qui représente toutes les étapes de la vie d’un homme. (Wikipédia)

Pas le droit de prendre de photos malheureusement.

Le temple d’or…

Mmmm! Difficile de donner mon opinion, le lieu pourrait être magnifique, mais malheureusement l’achalandage en fait l’endroit que j’ai le moins aimé de Kyoto. Définitivement un endroit où on vient prendre « une photo« , tous la même et ensuite on se retrouve dans un couloir de monde pour finalement atteindre la sortie, « Check« …dsc06668

Quartier Gion et Kiyomizu-dera

Un incontournable quand on passe à Kyoto, désolé de vous décevoir, mais c’est rendu un endroit tellement touristique, que je n’y ai vu aucun intérêt, entre la foule et les millions de boutiques (vraiment plus chères que partout ailleurs). Le seul attrait a été ma chance de tomber sur deux Geishas, qui m’ont permis de les prendre en photos.

Rendu au bout du chemin se trouve le temple Kiyomizu, mais la foule étant si grande que nous avons pris la décision d’en faire le tour, sans payer pour aller sur le fameux balcon. Une écoeurantite aigu de la foule… J’ai bien aimé par contre le dragon à l’entrée…

Arashiyama « La forêt de bambou »

Je crois définitivement que j’avais trop d’attente, j’ai préféré de loin la promenade dans le parc et sur le bord de l’eau juste à coté. Encore une fois, la foule m’a complètement coupé le plaisir. Ce sont les photos de professionnels, qui ont eux la possibilité de faire disparaître les gens le temps d’une photo qui nous donnent l’envie d’aller voir ce lieu. Nous avons vu d’autres forêts de bambou qui nous ont réellement fait sentir ailleurs… Celle-ci fait seulement partie des « Check » sur la liste…

dsc06900

J’ai du monter dans un arbre pour avoir un semblant de photo intéressante

 

Pour ce qui est du budget, je trouvais qu’une fois par semaine, c’était un peu trop. Je ferai donc le budget une fois par mois

Je vous laisse avec quelques photos, merci de partager l’article s’il vous a plu…

dsc06661

Devant notre chalet du Lac Biwa

dsc06686

Zen…

dsc06687

Le jardin zen Daisein-In

dsc06704

Un torii montrant l’entrée du temple

dsc06715

Dans la plupart des temples, on peut laisser une demande de souhaits.

dsc06774

La chaudière rouge…

dsc06789

Même lac en tombée de jour…

dsc06794

La patience dans le train…

dsc06805

Un marché de Kyoto

dsc06808

Fruits de mer, 1000¥ = 13$

dsc06840

Une jolie jeune mariée…

dsc06844

Pas jeune, pas mariée…

dsc06916

Un mur extérieur du temple Sajusanjen-do

Catégories :Asie, Famille, JaponTags:, , , , , ,

4 commentaires

  1. Merci de nous faire visiter à peu de frais. Pour quelqu’un qui envisagerait d’aller au Japon, je trouverais tes commentaires tres précieux. Merci mon amie xox

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour les mousquetaires, j’ai adoré faire un petit bout de voyage avec vous. Merci pour vos images tellement réelles et magnifiques. De mon iPad c’est certain que je ne sentais pas la foule, mais je vous comprendsde privilégié les endroits sacrés et encore intactes.
    Quelle beau trip vous faites, c’est inspirant, j’adore vous lire !
    Bonne année 2017 à vous trois.🙏Et continuez à vivre votre belle vie si riche et si passionnante!
    Je vous embrasse, Manon ❤️

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour chère Manon, merci pour ton gentil commentaire. On s’excuse de te répondre si tardivement mais on devait être dans un rush de quelque chose… Une très bonne année pour toi aussi et continue à nous suivre, on aime toujours avoir un petit mot de toi, gros bisous de nous trois.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :